Partager :

La France a mis un terme à la crise diplomatique avec les pays du Maghreb, en annonçant à Alger un retour à la normale de l’octroi de visas aux ressortissants algériens, après ceux de Tunisie fin août et du Maroc, vendredi. C’est le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui a mis un point final à cette crise des visas, débutée l’automne 2021, lors d’un déplacement à Alger.

Dans une déclaration postée sur Twitter, M. Darmanin a annoncé un retour « à une relation consulaire normale » avec l’Algérie, effective depuis « lundi » dernier (12 décembre) à l’issue d’un entretien avec son homologue. A l’automne 2021, la France avait décidé de restreindre la délivrance de visas en Algérie, Maroc et Tunisie, afin d’inciter ces pays à faire des efforts en matière de coopération et de lutte contre l’immigration illégale. Le taux de refus avait atteint 30% pour la Tunisie, et 50% pour le Maroc et l’Algérie. Par cette mesure de réduction des visas, Paris entendait faire pression sur ces pays pour qu’ils acceptent d’accueillir leurs ressortissants expulsés de France. La Tunisie a été le premier pays avec lequel Paris a rétabli sa relation consulaire au niveau d’avant Covid.

Au ministère de l’Intérieur français, on avait expliqué alors que la Tunisie était le premier des trois pays à avoir levé les tests sanitaires demandés pour pouvoir entrer sur le territoire.

I24NEWS.

Partager :