Partager :

Une équipe d’étudiants en biologie synthétique du Technion propose un nouveau moyen d’enrayer la perte de cheveux due à la chimiothérapie.

La décursine, agent anti-chute de cheveux, est un composant majeur de l’extrait de racine d’Angelica gigas nakai (AGN), fleur rare de Corée.

Cette substance naturelle possède de nombreuses propriétés bénéfiques, notamment la capacité de supprimer les inflammations, de réprimer le cancer et de prévenir l’apoptose – ou mort cellulaire programmée, qui concerne notamment les cellules des cheveux.

L’équipe a trouvé le moyen de la reproduire en laboratoire et le résultat a été présenté au concours iGEM qui a réuni 300 équipes à Paris en 2022.

w1.alliancefr.com

La Médaille d’or a été donnée aux étudiants de l’Université de Tel-Aviv au concours international de biologie de synthèse (iGEM) à Paris.

La prestigieuse compétition iGEM a été fondée en 2004 au « Massachusetts Institute of Technology » (MIT) pour donner aux étudiants, une chance d’expérimenter la recherche scientifique et appliquée dans le monde de la biologie synthétique.

L’équipe a développé une plateforme qui permet la conception efficace et précise de molécules d’ARN messager afin qu’elles ne s’expriment que dans les cellules cibles (par exemple une tumeur cancéreuse). La technologie aura de nombreuses applications en biomédecine, notamment dans des traitements innovants pour le cancer, la thérapie génique, les vaccins, l’ingénierie de populations bactériennes, les biocapteurs, …

Partager :