Partager :

Bonjour Ilana,

Habituellement les israéliens fêtent tout rachat par des industriels américains d’entreprises israéliennes. Sauf que parfois cela tourne mal. C’est le cas de Iscar Blades.

Steff Wertheimer a lancé Iscar Blades à Nahariya en 1968 en tant que petite entreprise de fabrication fournissant des pièces de rechange à l’armée de l’air israélienne avant de transformer la société en une multinationale fabriquant tous les types d’aubes de compresseur et de turbine.

Il y a huit ans Pratt & Whitney, une filiale de Raytheon Technologies, a pris le contrôle total de Iscar Blades à la famille Wertheimer.

La semaine dernière on a appris que le fabricant américain de moteurs à réaction Pratt & Whitney s’apprête à mettre un terme à la fabrication d’aubes de compresseur dans son usine de Blades Technology à Nahariya après plus de 40 ans d’exercice, mettant ainsi 900 emplois sur la sellette.

Le directeur général de « Blades Technologies », a informé les employés que la société mère Pratt & Whitney avait décidé d’arrêter la production d’aubes de compresseur, expliquant que depuis quelques temps, l’usine de Nahariya génère « d’importantes pertes qui ne font que s’accroître ». La ligne de production sera progressivement arrêtée à partir de 2024 et fermée en 2025, selon le courrier.

Cette mesure devrait entraîner une vague de licenciements pour la plupart des employés de l’usine. Le fabricant d’aubes et de pales forgées à destination des secteurs de l’aérospatiale et des turbines à gaz industrielles possède deux usines situées dans le nord d’Israël, l’une à Nahariya et l’autre à Tefen.

UN MOMENT CRUCIAL POUR ISCAR BLADES.

En 1969, pour contrer l’embargo français qui fait suite à la guerre des Six Jours, Steff Wertheimer a négocié, en 1982, avec la mairie de Maalot, l’achat d’un grand terrain sur la colline de Tefen, à 15 minutes de Naharyia, d’où l’on domine toute la Galilée.

Le gouvernement, qui entrevoit que sa jeune entreprise va booster l’emploi dans le nord, le cautionne. Dès lors, tout va s’enchaîner très vite. Contre les banquiers, il réussit à garder le contrôle de son entreprise et fonde ISCAR Blades, qui devient bientôt l’un des premiers producteurs de pales de rotors pour les moteurs à réaction.

Jusqu’à aujourd’hui, ses clients se nomment Pratt & Whitney, Rolls-Royce, Snecma, General Electric, et beaucoup d’autres.

En 2006, les excellents résultats d’ ISCAR attirent l’attention du gestionnaire de fonds américain, le milliardaire Warren Buffet. Celui-ci multiplie les offres. Steff Wertheimer a alors 80 ans. Il se dit que le moment est peut-être venu de passer la main.

Il est d’accord pour une transition en douceur. Warren Buffet acquiert ISCAR. Un deal de cinq milliards de dollars. Une transaction qui profite aussi à la fiscalité israélienne, qui empoche 1 milliard de dollars au passage.

Steff Wertheimer à créé sept parcs industriels : à Tefen, Tel-Haï, Dalton, Lavon, Nazareth, Omer (dans le Néguev) et en Turquie. Il a voyagé plusieurs fois aux Etats-Unis pour promouvoir sa vision d’un « Plan Marshall pour le Moyen-Orient ».

Partager :