Partager :

IsraelValley se prépare sérieusement à utiliser des « robots journalistes ». Impossible d’ignorer une technologie qui révolutionne le domaine journalistique.

Le nouveau robot conversationnel « d’Open AI » fait le buzz sur les réseaux sociaux et permet de faire des économies exceptionnelles. Le journal Les Echos et IsraelValley ont voulu tester ses capacités en lui faisant écrire des articles, des interviews ou un éditorial. Les résultats sont excellents!

IsraelValley est entré en contact avec des experts en intelligence artificielle. Objectif : utiliser des « robots journalistes ». Selon un site spécialisé : « Un robot journaliste est un logiciel qui utilise l’intelligence artificielle pour créer automatiquement des contenus en ligne. Ce procédé est massivement utilisé par la presse car il se prête parfaitement à la production d’articles factuels et donc sans analyse.

Un robot journaliste n’est pas un robot physique. C’est une intelligence artificielle qui a la capacité de rassembler des données pour produire un article en autonomie.

Utilisé par les médias spécialisés dans l’information, il permet de produire un grand nombre de contenus, de les diffuser massivement et de faire des économies non négligeables ».

LES ECHOS : « Le prix Pulitzer à R2D2 ? Alors que le nouveau robot conversationnel ChatGPT fait le buzz, nous avons tenté l’exercice de lui faire écrire des articles.

Si des formes de « robots journalistes » étaient déjà utilisées par des médias pour des résultats d’élections, de courts textes sur le sport, la météo ou les résultats financiers, il semble que les nouveaux outils comme ChatGPT « aient atteint un palier supplémentaire.

C’est vraiment bluffant », s’enthousiasme Claude de Loupy, dirigeant de Syllabs, spécialisé sur l’intelligence artificielle pour générer des textes automatiques. « On peut déjà imaginer les prochains devoirs d’étudiants écrits par ChatGPT », sourit-il. »

Partager :