Partager :

« Le président de la FIFA m’a dit de me trouver une petite amie et d’arrêter de faire ce genre de choses »

Mario Ferri, l’activiste au drapeau arc-en-ciel ayant fait irruption sur la pelouse lors d’un match de Coupe du monde au Qatar était l’invité dimanche du Prime de Jean-Charles Banoun sur i24NEWS. Interrogé sur les motivations de son acte, le militant italien, qui n’en est pas à son premier fait d’armes, a expliqué que son message était triple.

Comme l’indiquait le T-Shirt qu’il portait –  estampillé côté face du slogan « Sauvez l’Ukraine » et côté pile des mots « Respect pour la femme iranienne » – le jeune homme visait à interpeller sur le sort des Ukrainiens et des femmes en Iran. La cause LGBT, représentée par le drapeau arc-en-ciel, était la troisième qu’il espérait mettre en valeur. Non sans risque, puisque l’homosexualité est un délit pénal au Qatar et que toute prise de position sur le sujet a été interdite sur le terrain sous peine de sanctions pour les joueurs.

Bien qu’angoissé par son arrestation après son coup d’éclat, Mario Ferri relate que les policiers qataris se sont montrés très amicaux à son égard, lui affirmant qu’il n’aurait pas de problèmes, et allant jusqu’à lui offrir du café et des croissants. « Nous avons attendu la venue de l’ambassadeur d’Italie et je leur ai simplement expliqué que tous mes messages allaient dans le sens de la paix », a-t-il raconté. Pour finir, il a même reçu le coup de pouce de son compatriote et président de la Fifa Gianni Infantino, qui l’avait déjà vu faire irruption sur le terrain lors d’une précédente Coupe du monde, et qui lui a dit « de se trouver une petite amie et d’arrêter de faire ce genre de choses ».

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :