Partager :

Dans une délégation dirigée par le B’nai B’rith International et le B’nai B’rith World Center-Jerusalem, des membres du Parlement européen vont se rendre en Israël pour renforcer les liens entre l’UE et Israël, en s’appuyant sur les récentes percées dans la relation et en exposant les députés européens aux réalités du pays et de la région, avant la formation d’un nouveau gouvernement.

Cette visite s’inscrit dans le sillage du récent Conseil d’association UE-Israël qui s’est réuni à Bruxelles en octobre pour la première fois après 10 ans et des visites en Israël de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et de la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, au début de l’année – des partisans déclarés d’une coopération accrue entre les deux partenaires stratégiques.

Le groupe doit rencontrer de la Knesset, des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères et de son agence pour la coopération au développement international, des officiers supérieurs de l’armée israélienne et des représentants de l’autorité israélienne de l’innovation, ainsi que des diplomates européens résidant en Israël. Des représentants des Émirats arabes unis, du Maroc et de Bahreïn doivent également rencontrer les membres – un signe accru de la coopération et des liens croissants que les accords d’Abraham ont suscités.

Le groupe visitera Yad Vashem, le centre mondial de commémoration de l’Holocauste, afin de rendre hommage aux six millions de Juifs tués lors de la Shoah et d’étudier les moyens efficaces de lutter contre le déni et la déformation de l’Holocauste qui sévissent actuellement. Ils feront également le tour de la vieille ville de Jérusalem, visiteront le musée du soldat juif de la Seconde Guerre mondiale, qui ouvrira bientôt ses portes, découvriront l’école judéo-arabe de Jaffa et rencontreront des représentants de la municipalité de Tel Aviv. La mission se terminera par une visite du musée israélien au centre Yitzhak Rabin et par la participation à MUNI EXPO 2022, une plateforme de promotion de la durabilité municipale et mondiale à laquelle participeront 200 invités étrangers, dont 70 maires.

Les députés européens auront l’occasion d’approfondir leurs connaissances sur les relations arabo-juives, le pluralisme religieux, la diversité ethnique et la coexistence dans la société civile dynamique d’Israël. La sécurité régionale, la menace posée par l’Iran et ses proxies, le Hezbollah et le Hamas, l’engagement de l’Europe dans l’accord sur le nucléaire iranien, les perspectives apportées par les accords d’Abraham et la lutte contre la montée de l’antisémitisme en Europe seront parmi les sujets abordés. La politique d’Israël à l’égard de la guerre de la Russie contre l’Ukraine, les transferts d’armes iraniennes vers Moscou et leurs implications pour la relation de l’Europe avec Téhéran, et les possibilités de partenariat pour atténuer les perturbations de la chaîne énergétique et alimentaire figureront en tête du programme chargé de la délégation.

David Lega, député européen suédois, coprésident du réseau des accords d’Abraham qui sera bientôt lancé au Parlement européen ; Inese Vaidere, députée européenne lettone et ancienne présidente de la commission des affaires étrangères du Parlement national ; L’eurodéputé hispano-vénézuélien Leopoldo López Gil, père du prisonnier de conscience et lauréat du prix Sakharov Leopoldo López Mendoza ; l’eurodéputée slovène Romana Tomc et l’eurodéputé croate Karlo Ressler feront partie de la délégation, ainsi que des conseillers de leurs collègues, des membres de l’équipe du B’nai B’rith et des dirigeants laïcs.

Source : Bnaibrith & Israël Valley

Partager :