Partager :

Depuis plusieurs semaines maintenant, les pharmaciens de tout le pays alertent sur une pénurie de certains médicaments qui pourrait aller en s’aggravant.

A priori, la principale cause de cette pénurie est à chercher dans les conséquences de la crise du Corona. Les industries pharmaceutiques ont mis du temps à récupérer toute leur main d’oeuvre et les rythmes de production en ont pâti. Israël étant un pays, considéré comme insulaire, et qui plus est comme un petit marché relativement, est servi trop peu et trop tard lorsque les industries commencent à retrouver leur rendement d’avant la crise.

Ainsi, des médicaments comme l’insuline, le Maalox, le Clonex – un anxiolitique, des médicaments contre le cholésterol ou encore la crème antibiotique Mupirocin, entre autres, font défaut dans les pharmacies.

Certes, la plupart des médicaments peuvent être remplacés par des génériques, mais cela présente deux limites. La première est que, dans certains cas pour certains patients, le générique ne produit pas les mêmes effets. C’est le cas, notamment, des anxiolitiques. Deuxièmement, le fait que toute la demande soit orientée sur les génériques fait craindre en conséquence une pénurie de ces mêmes génériques.

Les pharmaciens font part de leur inquiétude quant à cette pénurie qui ne semble pas se régler et demande la mise en oeuvre de mesures pour y remédier.

SOURCES LPH.

Partager :