Partager :

Le régulateur européen a donné son feu vert,  jeudi,  au vaccin de rappel contre le Covid-19 développé par le laboratoire français Sanofi et le britannique GlaxoSmithKline, qui a donné des résultats positifs contre le variant Omicron lors d’essais cliniques.

L’approbation du sérum « nouvelle génération » par l’Agence européenne des médicaments (EMA) est un coup de fouet pour Sanofi et GSK, qui ont pris du retard sur leurs rivaux dans l’offre d’un vaccin.

Le sérum VidPrevtyn Beta pourrait être utilisé comme dose de rappel chez les adultes précédemment immunisés avec des injections de vaccins ARN, comme Pfizer et Moderna, ou des vaccins à vecteur viral fabriqués par AstraZeneca et Johnson & Johnson, a déclaré l’EMA.

« Une dose de rappel de VidPrevtyn Beta devrait être au moins aussi efficace que Comirnaty (de Pfizer) pour restaurer la protection contre le Covid-19 », a déclaré l’EMA dans un communiqué.

Un essai sur 162 adultes ayant reçu la dose de rappel a montré que le vaccin de Sanofi-GSK déclenche une production plus élevée d’anticorps contre le sous-variant d’Omicron BA.1 que le vaccin original de Pfizer, selon l’EMA.  Une deuxième étude a rétabli l’immunité chez 627 adultes qui avaient reçu d’autres vaccins pour leur première série d’injections.

Sanofi et GSK ont développé le vaccin « nouvelle génération » en même temps qu’ils attendent l’approbation réglementaire de leur vaccin de première génération.  Ce vaccin associe un antigène développé par Sanofi, qui stimule la production d’anticorps tueurs de germes, à la technologie adjuvante de GSK, une substance qui renforce la réponse immunitaire déclenchée par un vaccin.

La laboratoire français s’est dit prêt à commencer ses premières expéditions du vaccin de rappel.

« L’approbation d’aujourd’hui valide nos recherches pour développer une nouvelle solution à la pandémie de Covid-19 », a déclaré Thomas Triomphe, vice-président exécutif pour les vaccins chez Sanofi, cité dans un communiqué.

SOURCES I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :