Partager :

NOUVEAU MINISTRE DES FINANCES. L’identité du nouveau ministre des finances n’est pas encore connue, alors que ces derniers jours, les noms comme celui du  président sioniste religieux Bezalel Smotritz, l’ancien ministre des Finances Israel Katz, Nir Barkat, à qui on avait promis le poste dans le précédent gouvernement Netanyahu, ainsi que le président du Shas, Aryeh Deri, ont été mentionnés .

NIR BARKAT. Diplômé en informatique, titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’université hébraïque de Jérusalem, ancien officier d’une des unités parachutistes de Tsahal pendant 6 ans (aspirant en 1977 et capitaine en 1983), Nir Barkat fait fortune en 1988 en participant à la création du groupe BRM, spécialisé dans les logiciels de protection informatique. Après avoir investi dans plusieurs start-ups, il se lance en 1999, dans divers projets à caractère social à Jérusalem.

En 2003, il se présente à l’élection municipale à Jérusalem mais, avec 43 % des voix, est battu par le candidat ultra-orthodoxe Uri Lupolianski. Il devient alors le chef de l’opposition municipale.

Membre du Likoud, il suit Ariel Sharon lors de la fondation de Kadima. Il quitte ce parti pour protester contre la possibilité évoquée par Ehoud Olmert de laisser à Jérusalem des quartiers arabes aux Palestiniens habitant déjà à Jérusalem.

ARYE DERY. Né le 17 février 1959 à Meknès au Maroc, Aryé Dery est le fils de Eliahou Dery et Esther Azogui. Sa famille fait son alya en 1968. En décembre 1988, Yitzhak Shamir le nomme ministre de l’Intérieur, devenant ainsi le plus jeune ministre de l’histoire d’Israël. Sous le gouvernement de Yitzhak Rabin, il conserve son portefeuille, jusqu’en septembre 1993, date à laquelle, compromis dans une affaire de corruption, il est contraint de démissionner. Cependant, il continue de diriger le parti Shas.

Condamné dans cette affaire à trois ans de prison, en mars 1999, il est contraint de quitter la vie politique. En septembre 2012, il réintègre le Shas et est placé en deuxième position sur la liste du parti pour les élections législatives israéliennes de 2013. En mai 2013, il est de nouveau nommé à la tête du parti. En janvier 2016, il redevient ministre de l’Intérieur. Il démissionne de la Knesset en janvier 2022 suite à une inculpation pour fraude fiscale.

LE PLUS. Israël Katz (Likoud) devrait obtenir un poste très important dans le prochain Gouvernement de Bibi. IsraelValley a recherché des infos sur Israël Katz qui sont intéressantes :

A. Sur les questions de paix et sécurité, Israël Katz est considéré comme un partisan d’une ligne dure au sein du gouvernement israélien. Il adopte un point de vue annexionniste de la Cisjordanie ; il soutient la construction de colonies, souhaitant étendre l’entière souveraineté israélienne à la Judée et la Samarie et rompre toutes relations avec l’Autorité palestinienne. Il s’oppose à la solution de deux États et à la création d’un État palestinien.

B. Peuple polonais.

Lors d’une interview à la télévision israélienne, Katz cite Yitzhak Shamir et déclare que les polonais « téteraient l’antisémitisme avec le lait de leur mère » et avaient accusé tous les polonais de nourrir un antisémitisme « inné », ce qui aurait annuler la visite du Premier Ministre polonais Mateusz Morawiecki en Israël en , précisant que les propos étaient « inacceptables » et « racistes ».

C. Erdogan

En , le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan accuse Israël d’ avoir tenté un « génocide systématique » des Arabes palestiniens à Gaza, en raison de l’« Opération Bordure Protectrice ». Katz rappelle publiquement à Erodgan le génocide arménien en 1915, et évoque que « En 1915, les Turcs ont massacré un million et demi d’Arméniens et il nous accuse, nous qui combattons ses amis du mouvement islamique, de génocide ? Qui veut une relation avec une telle personne ? ».

 

Partager :