Partager :

Israël était préoccupé par les missiles hypersoniques dans la région bien avant que l’Iran n’annonce qu’il avait développé de telles armes et travaillait avec l’Agence de défense antimissile des États-Unis pour contrer de telles menaces. « Les missiles hypersoniques ne sont pas encore une menace dans la région, mais ils sont une grande préoccupation », a déclaré un officier supérieur du réseau de défense aérienne de Tsahal en septembre. Selon l’officier, en raison de la menace, Israël a travaillé main dans la main avec le MDA américain.

La Missile Defense Agency ou MDA est une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la conception et du développement du système de défense anti-missile balistique du pays. Le National missile defense regroupe des moyens de détection (radars, autres capteurs) et des batteries de missiles antibalistiques de type types pour pouvoir intercepter les missiles dans différentes phases de vol. L’objectif est de pouvoir protéger le territoire américain mais aussi des forces projetées à l’étranger ainsi que dans une certaine mesure des pays alliés d’une attaque par un nombre limité de missiles balistiques à courte, moyenne ou longue portée. L’agence MD est chargée de coordonner les recherches fondamentales et appliquées et tout ou partie du développement de plusieurs systèmes d’armes tels que le Patriot PAC-3, Ageis BMD (en), les projets THAAD, le Ground-Based Midcourse Defense ainsi que les projets Multiple Kill Vehicle, Kinetic Energy Interceptor. Elle est également responsable du déploiement opérationnel de ces systèmes. Le budget annuel de l’agence est depuis sa création en 2002 compris entre 7 et 9 milliards US$.

Gabriel Attal

RADIO J. ET ISRAELVALLEY.

Partager :