Partager :

Le géant pharmaceutique Pfizer investit 20 millions de dollars dans la société israélienne CytoReason, un développeur de modèles informatiques de maladies pour la découverte et le développement de médicaments, dans le cadre d’un accord plus large d’une valeur pouvant atteindre 110 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, ont annoncé les sociétés mardi.

L’accord s’appuie sur un accord de coopération pluriannuel existant datant de 2019 qui permet à Pfizer d’utiliser les modèles numériques du système immunitaire humain et des maladies développés par CytoReason dans sa quête de conception de médicaments innovants.

Selon les termes de l’accord de partenariat renouvelé, Pfizer investira en actions à hauteur de 20 millions de dollars, disposera d’options de licence pour la plateforme et les modèles de maladies de CytoReason dans le cadre d’un accord commercial pluriannuel d’une valeur de 90 millions de dollars, et financera des projets de recherche supplémentaires, portant la valeur de la transaction totale à 110 millions de dollars d’ici 2027.

CytoReason affirme que ses technologies ont fourni à Pfizer des informations sur un certain nombre de programmes de R&D concernant plus de 20 maladies, notamment des troubles auto-immunes tels que le lupus et les maladies inflammatoires de l’intestin (MII). Les MII sont des maladies chroniques qui affectent le système digestif et comprennent la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Le nouvel accord de recherche soutiendra le développement de modèles de maladies supplémentaires dans de nouveaux domaines thérapeutiques, ont déclaré les deux parties.

« Pfizer est un partenaire stratégique de CytoReason depuis 2019, et nous sommes ravis d’étendre notre collaboration en tant que l’un des partenaires de confiance de Pfizer en matière d’intelligence artificielle pour accélérer le développement de médicaments », a déclaré David Harel, cofondateur et PDG de CytoReason, dans un communiqué de l’entreprise.

COPYRIGHTS. T.O.I.

Partager :