Partager :

Fondée en 2016, CytoReason a développé une technologie informatique qui sert de mécanisme de type GPS pour la navigation du système immunitaire.

Le logiciel d’apprentissage automatique recueille et combine des données provenant de diverses sources, notamment des données internes et des recherches publiées sur le système immunitaire et d’autres études cliniques, pour découvrir des informations sur la biologie des maladies.

La technologie construit ensuite un simulateur numérique et computationnel du corps humain qui peut être utilisé pour prédire les réponses aux médicaments, fournissant ainsi une orientation quant à ceux qui peuvent le mieux bénéficier aux patients.

Essentiellement, CytoReason permet aux entreprises pharmaceutiques « de développer leurs médicaments sur notre plateforme en utilisant l’IA pour simuler la réponse plutôt que d’attendre les essais sur les animaux, puis les essais cliniques », a déclaré Harel au Times of Israel l’année dernière. « Cela permet également de réduire les coûts. »

Les coûts, et le temps, sont des facteurs énormes dans la découverte et le développement de médicaments. En moyenne, il faut des milliards de dollars et près d’une décennie pour développer de nouveaux médicaments, en raison de la longueur des essais et des travaux de laboratoire impliqués dans le processus.

Selon une étude de 2016 qui a examiné les montants moyens de la R&D pour le développement de nouveaux médicaments, il a été constaté que les coûts se situaient entre 1,4 et 2,8 milliards de dollars après l’approbation du marché.

COPYRIGHTS. T.O.I.

Partager :