Partager :
ELECTIONS BIZARRE. Hadar Muchtar, 20 ans a été candidate aux élections. Ses résultats ont été catastrophiques. La raison? Une série de mensonges ont mis à plat son début (assez cahotique) de carrière politique.

T.O.I. « La star des réseaux sociaux Hadar Muchtar, présidente du parti d’extrême droite Tzehirim Boarim, qui a fait de la protestation contre le prix élevé des logements un élément clé de son programme, s’est avérée être la propriétaire d’un bien immobilier, bien qu’elle ait déclaré à maintes reprises par le passé que le coût élevé de la vie l’empêchait d’acheter un appartement.

Yoav Eliasi, un rappeur et militant d’extrême droite, a publié le contrat de vente dans le cadre d’une tirade vidéo contre Muchtar sur sa page Facebook, montrant qu’elle possède un appartement de quatre pièces à Haïfa, acheté pour 825 000 shekels l’an dernier ».

SELON (1) : « Étudiante en informatique à Tel Aviv, elle s’est fait connaître sur le réseau social Tiktok. Elle dénonce la corruption, le coût de la vie mais aussi la crise du logement. À 20 ans, Hadar Muchtar a fait une entrée dans la vie politique israélienne.

Étudiante en informatique, elle vit en banlieue de Tel Aviv. Son profil est atypique car c’est sur les réseaux sociaux qu’elle s’est d’abord fait connaître, notamment Tiktok. Elle y publie des vidéos depuis un peu plus d’un an dans lesquelles elle dénonce la corruption du système politique israélien et le coût de la vie, mais aussi l’inflation ou la crise du logement, notamment pour les jeunes.

Pour appuyer ses propos, elle se met régulièrement en scène dans les rayons des supermarchés, par exemple, pour parler de l’augmentation des prix.

Peu de chances d’être élue.

La jeune femme est suivie par près de 120.000 personnes sur Tiktok et empile les millions de vues et de « j’aime ». Son phrasé percutant détonne, elle apostrophe régulièrement les parlementaires israéliens, les bousculent, les internautes adorent.

Elle n’a d’ailleurs pas choisi au hasard le nom de son parti: « Tzeirim Boarim », qui veut dire « jeunesse brûlante ».

Partager :