Partager :

Une entreprise israélienne vient de trouver une solution pour ceux qui ont chez eux de nombreux vieux smartphones désaffectés dont ils ne savent pas quoi en faire. : un distributeur automatique qui permet aux consommateurs de recycler, de vendre ou de passer à un meilleur modèle, remis à neuf. Il vise à économiser l’énergie, les ressources naturelles et les dommages environnementaux liés à l’exploitation minière associés à la production de smartphones et à réduire les déchets électroniques d’utilisation finale.

RE-Refurbished Smartphones Revolution, fondée en 2015, fournit une machine à guichet unique qui est actuellement disponible dans trois magasins à Tel Aviv et 14 en Europe – en Finlande, en Allemagne et en Espagne.

Une fois saisi le numéro de série du téléphone afin que le système puisse vérifier qu’il  n’a pas été, l’appareil propose un prix d’achat en fonction du marché fortement minoré , mais l’intérêt de la transaction est son côté pratique puisqu’il permet soit des échanges avec un modèle supérieur, soit une vente réglée de suite par virement bancaire ou carte-cadeau.

Tous les téléphones “ingérés” par la machine sont envoyés à un laboratoire où le contenu est “analysé de manière médico-légale”, conformément au règlement général sur la protection des données de l’Union européenne, selon Mali Hadar, qui est en charge du développement.

Les téléphones en bon état sont ensuite contrôlés et proposés à la revente, si des réparations sont nécessaires, elles sont vendues à un grossiste qui les remet à neuf et s’ils sont trop vieux ou cassés pour valoir quoi que ce soit, ils sont vendus pour être recyclés.

On estime que 100 à 200 millions de téléphones sont jetés dans le monde chaque année, selon la société, et seulement un sur dix est recyclé.

Pour chaque million de smartphones recyclés, 34 kilogrammes (75 livres) d’or pourraient être produits, ainsi que 350 kg (772 livres) d’argent, 15 kg (33 livres) de palladium et 16 000 kg (35 274 livres) de cuivre et selon UNICEFplus de 40 000 enfants travaillent dans des mines qui extraient du cobalt, un ingrédient essentiel des batteries des téléphones portables et autres appareils électroniques.

Source : Techtribune (résumé)

Partager :