Partager :

« Les délires de Kanye West ». Richard Prasquier (Radio J).

Jay Z, Diddy, Dr Dre, Eminem, Master P, Pharrell Williams…Ces noms ne vous disent rien? Demandez aux jeunes de votre entourage. Ce sont les rappeurs américains les plus riches, car Il y a longtemps que le rap est  un business  et non plus une révolte issue des tréfonds de la société.  Mais vous avez probablement entendu parler  de Kanye West qui vient de défrayer la chronique, et pas par ses chansons.
Sa fortune est estimée à plusieurs milliards de dollars; certains -et lui en particulier- pensent qu’il est le génie musical du siècle, il a été huit ans l’époux de la célébrissime Kim Kardashian, il est aussi designer et a prétendu se présenter aux élections présidentielles de 2020, ce qui avait énervé son ami Donald Trump.
Kanye West, qu’il faudrait aujourd’hui appeler Ye, puisque un tribunal  lui a officiellement donné le droit d’utiliser un nom sans prénom associé, chose inimaginable en France, Ye, donc, qui a plus de 30 millions de followers, s’est fendu  de commentaires dont l’antisémitisme ne fait pas de doute.
Pendant  la Fashion week de Paris, Kanye West a porté un tee shirt de sa marque Yeezy avec l’inscription « White lives matter » . Oui, j’ai bien dit, « White lives » « la vie des hommes blancs. Cela a soulevé la critique de l’organisation juive américaine antiraciste ADL, qui a rappelé que ces mots sont  un signe de ralliement pour les suprématistes blancs; dont le KuKluxKlan, en réponse à « Black lives matter », le célèbre slogan lancé  après le meurtre de Michael Brown par un policier de Ferguson dans le Missouri.
 Critiqué par une ONG qui se trouve être juive, Kanye West aurait pu être en colère contre »les » ONG. Il préfère s’en prendre aux Juifs en général, selon le processus que Jean Paul Sartre a décrit dans ses Réflexions sur la question juive, et devant la violence de sa réponse, Instagram bloque son compte.
Replié sur Twitter, il publie alors un texte bizarre, « I’m going death con 3  On JEWISH PEOPLE ». C’est un mauvais jeu de mots entre death Con , la mort avec, et Defcon, Defense readiness condition, un terme qui signale le  niveau d’alerte de l’armée américaine, Defcon 3,  c’est le niveau élevé auquel elle a été mise après le 11 septembre.  Le violent  calembour  a enflammé le Web.
Ces mots sont suivis d’une phrase étonnante, dont voici la traduction: « Ce qui est drôle, c’est que je ne peux pas être antisémite, car les Noirs sont en vérité aussi les Juifs».
Que veut-il dire?
Les similitudes entre les exactions contre les esclaves noirs et les Hébreux en Egypte sont le thème de negro spirituals, célèbres. Elles ont conduit les Juifs à participer en masse aux mouvements pour les droits civiques aux Etats Unis.
Mais, dans l’histoire des religions, la comparaison mène parfois à la substitution. L’organisation mère des groupes musulmans afro américains, Nation of Islam, dirigée aujourd’hui par Louis Farrakhan, a dérivé vers un antisémitisme  décomplexé associé à une captation d’héritage: la Nation noire est le vrai peuple élu, donc les Juifs sont des faussaires. Kanye West se met donc sur cette ligne,  bien que lui-même  soit un chrétien « Born again » dont les références à Jésus sont omniprésentes dans ses dernières productions et ses dernières déclarations..
Lui qui avait osé dire que  les Noirs avaient « choisi » l’esclavage, est devenu un trophée pour les suprématistes américains, qui ne lui ménagent pas leur appui. Un Noir qui blanchit la droite extrême  de son racisme en lui offrant l’alliance dans la haine contre les Juifs, c’est la cerise sur la quenelle que Jean Marie Le Pen et ses amis avaient adoré chez Dieudonné……
Très sensible à l’antisémitisme sous couvert d’israélophobie, il m’arrive de penser que trop de Juifs américains sont borgnes de l’oeil gauche, mais  cette affaire rappelle que l’antisémitisme de l’extrême droite est loin d’avoir disparu.
Les réactions ont été à la mesure de la célébrité du personnage et Kanye West a été privé de juteux contrats publicitaires. Comment va-t-il réagir? Qu’il soit narcissique ou bipolaire, avec un melon comme le sien, il n’a que deux solutions: soit il fait un mea culpa spectaculaire en se présentant comme un pécheur  engagé dans une lutte difficile contre le mal, soit il prend la posture du prophète injustement attaqué et il aggrave sa dérive.
Que feront ses followers? Quelques-uns arrêteront de le suivre, une majorité continuera de l’écouter en détachant l’homme de sa musique. Certains reprendront  ses délires. J’espère que la première orientation prévaudra, et que la troisième restera marginale, mais je n’en suis pas sûr.
Les déclarations de Kanye West sont peut-être une tempête dans un verre d’eau, les paroles d’un bouffon prétentieux  monté au pinacle d’une société du spectacle échevelée. Elles me paraissent moins significatives que le quotidien de la détestation d’Israel dans les Universités et les courants qui à bas bruit sont en train d’assécher le judaisme américain. Mais, dans la jeunesse, sa voix  porte. C’est à cause de ce découplage générationnel que je me suis intéressé à Kanye West et au rap. Même sur le plan musical, je ne suis pas devenu un fan, mais là, évidemment, personne ne m’a demandé mon avis…..
https://world.hey.com/richard.prasquier/les-delires-de-kanye-west-2b251776

Partager :