Partager :

Adidas lâche Kanye West embourbé dans des scandales antisémites.

Kanye West a rapporté à l’entreprise 2 milliards de dollars l’an dernier, soit 10% de son chiffre d’affaires

Le géant allemand des vêtements de sport Adidas a annoncé ce mardi qu’il arrêtait « immédiatement » sa collaboration avec le rappeur américain Kanye West, qui se fait désormais appeler Ye, après ses récents propos antisémites.

« Après un examen approfondi, la société a pris la décision de mettre fin immédiatement au partenariat avec Ye », a déclaré le groupe dans un communiqué. « Adidas ne tolère pas l’antisémitisme ou toute autre forme de discours haineux », a-t-il ajouté.

L’équipementier sportif avait annoncé le 6 octobre que sa relation avec le rappeur était « en cours de révision ». Cela avait déclenché une campagne de pression sur les réseaux sociaux pour qu’Adidas laisse tomber Kanye West, à l’instar d’autres grandes marques. L’enseigne de luxe Balenciaga et la marque de mode Gap ont déjà annoncé avoir rompu leurs liens avec le rappeur.

Le contrat entre Adidas et Kanye West a rapporté à l’entreprise 2 milliards de dollars l’an dernier, soit 10% de son chiffre d’affaires. Néanmoins, depuis les déclarations du rappeur, les actions d’Adidas ont chuté à leur plus bas niveau depuis avril 2016.

Dans une lettre adressée la semaine dernière au PDG et au président du conseil d’administration d’Adidas, le chef de l’Anti Defamation League (ADL), Jonathan Greenblatt, a poussé la société à mettre fin à la relation avec Kanye West.

Dans un podcast, l’artiste s’était vanté du fait que ses propos antisémites n’avaient pas eu d’incidence sur son partenariat avec la marque de sport aux trois bandes.

« Le fait que ce soit Adidas, c’est que je peux littéralement dire des conneries antisémites et qu’ils ne peuvent pas me laisser tomber », avait déclaré le rappeur, faisant référence aux fondateurs nazis de la marque de sport.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :