Partager :

Un rapport récent souligne la résilience de l’économie high-tech israélienne, malgré l’effondrement des marchés, avec quelque 200 opérations d’investissement entre janvier et juin 2022.

Il y a également eu des dizaines d’exit technologiques (définies comme des opérations de fusion et d’acquisition ou des offres publiques initiales – IPO – d’actions), dont certaines sont particulièrement remarquables comme l’acquisition prévue par Intel de l’entreprise israélienne Tower Semiconductor pour 5,4 milliards de dollars et l’achat par Google de l’entreprise israélienne de détection de menaces Siemplify (officiellement Cyarx Technologies) pour 500 millions de dollars au début de cette année.

Intel est également sur le point d’acheter la startup israélienne Granulate, spécialisée dans les technologies informatiques, pour un montant d’environ 650 millions de dollars, et Qualcomm, une grande firme technologique américaine, a conclu un accord pour acheter Cellwize Wireless Technologies, un fabricant israélien de logiciels basés sur le cloud et l’intelligence artificielle qui accélérent le déploiement des réseaux 5G, pour environ 350 millions de dollars.

Parmi les principales opérations d’investissement réalisées depuis le début de l’année, citons les tours de table de l’entreprise de technologies du voyage TripActions, fondée par des Israéliens, qui a levé la semaine dernière 300 millions de dollars en capitaux propres et en financement sous forme d’emprunt dans le cadre d’un nouveau tour de table de série G, pour une évaluation de plus de 9 milliards de dollars ; la plateforme d’actifs numériques Fireblocks, qui a obtenu un investissement de 550 millions de dollars en janvier ; la société de construction tech Veev, avec un investissement de 400 millions de dollars également en janvier ; et l’entreprise de cybersécurité Axionus, avec un tour de table de 200 millions de dollars en mars.

TIMES OF ISRAEL. COPYRIGHTS.

Partager :