Partager :

Pour la première fois, des joueurs actuellement sur les listes de la Major League Baseball américaine vont rejoindre l’équipe d’Israël dans la Classique mondiale de baseball de l’année prochaine – et ils pourraient être nombreux.

Pas moins de 12 joueurs actuels des ligues majeures pourraient jouer pour Israël lors de l’événement, prévu à Miami en mars. Parmi eux, le lanceur d’origine israélienne Dean Kremer des Baltimore Orioles, le joueur de champ extérieur Harrison Bader des New York Yankees et le joueur de champ extérieur Joc Pederson des San Francisco Giants, qui, selon les dirigeants de l’équipe, s’efforce d’obtenir la signature de ses collègues.

Au total, la moitié de l’équipe d’Israël pourrait être composée d’athlètes issus de l’échelon supérieur du baseball professionnel, une évolution révolutionnaire qui pourrait permettre à l’équipe d’Israël de dépasser de loin ses résultats lors des précédentes compétitions internationales.

« Cela devrait être intéressant l’année prochaine, vu le nombre de joueurs des autres équipes », a déclaré Bubby Rossman, qui s’est engagé auprès de l’équipe avant de faire ses débuts en Ligue majeure avec les Philadelphia Phillies en juillet. « Si Ian Kinsler, le manager, parvient à recruter des joueurs de la Major League, je pense que nous pourrons rivaliser avec les autres équipes de notre division. »

Une équipe composée pour moitié de joueurs actuels des ligues majeures constituerait un contraste frappant avec les contingents d’Israël aux WBC de 2012 et 2016-17 et aux Jeux olympiques de Tokyo de 2021. Là, les équipes comprenaient plusieurs anciens joueurs des ligues majeures et des agents libres, ainsi que de nombreux joueurs des ligues mineures et des collèges – tous juifs américains – et une poignée d’Israéliens de souche, mais personne ne figurant actuellement sur une liste de la MLB.

Au moins deux facteurs clés expliquent ce changement :

Premièrement, les succès de l’équipe d’Israël dans les compétitions internationales – elle a atteint la septième place à la WBC 2017 et a été l’une des six équipes à se qualifier pour les Jeux olympiques – ont rendu le fait de jouer pour elle plus désirable.

Deuxièmement, Israël a été placé dans un groupe de la WBC 2023 qui doit jouer ses premiers matchs à Miami, à quelques heures de route tout au plus des sites d’entraînement de printemps de nombreuses équipes de la Major League Baseball, ce qui facilite la préparation des joueurs avant la saison. Les Jeux olympiques, où l’équipe d’Israël a perdu quatre des cinq matchs, et les WBC précédents ont eu lieu soit pendant la saison de la MLB, soit en Asie – parfois les deux – des conditions qui ont dissuadé les joueurs actifs de représenter Israël.

« L’équipe d’Israël a fait bonne figure », a déclaré Kinsler à la Jewish Telegraphic Agency. « Le fait d’être à Miami rend les décisions [des joueurs] plus faciles. Toutes ces choses ont conduit à plus d’opportunités pour plus de joueurs. Je pense que nous avons des joueurs plus accomplis. »

Source : Jewish Journal & Israël Valley

 

Partager :