Partager :

USA : l’Université de Stanford reconnaît avoir eu des quotas d’étudiants juifs dans les années 50

i24NEWS

Vue de l'Université de Stanford en Californie

AD

« Cette pratique préjudiciable a été niée pendant trop longtemps »

Le président de l’Université de Stanford a publié mercredi une lettre s’excusant au auprès de la communauté étudiante juive pour son exclusion de l’admission dans l’établissement dans les années 1950.

L’université a présenté des excuses après qu’un groupe de travail consultatif a mené une enquête et découvert que Stanford avait suspendu l’admission des étudiants de confession juive dans les années 1950, a rapporte le site Erudera.

« Au nom de l’Université de Stanford, je souhaite présenter mes excuses à la communauté juive et à l’ensemble de notre communauté universitaire, à la fois pour les actions documentées dans ce rapport visant à supprimer l’admission d’étudiants juifs dans les années 1950, et pour les démentis de l’université concernant ces actions dans la période qui a suivi », a écrit Marc Tessier-Lavigne dans une lettre à la communauté de Stanford.

Dénonçant cette pratique comme « préjudiciable » et relevant qu’elle avait été « niée pendant trop longtemps », le président de la prestigieuse université américaine a fait le vœu que de tels actes ne se reproduisent jamais au sein de l’établissement.

« Aujourd’hui, nous devons travailler pour faire mieux, non seulement pour expier les torts du passé, mais pour s’assurer que les étudiants de confession juive ne souffrent d’aucuns préjugés et soient traités de manière impartiale », a dit le président.

Le groupe de travail a fait également plusieurs recommandations pour améliorer la vie juive sur le campus, que l’université a acceptées.

Au centre de l’enquête menée par le groupe de travail se trouve une note de service universitaire datant de 1953 qui révèle les inquiétudes des administrations scolaires concernant la baisse drastique du nombre d’étudiants juifs acceptés à Stanford, basées sur la baisse du nombre d’inscriptions parmi les étudiants de deux lycées du sud de la Californie connus pour compter de nombreux étudiants juifs.

« La direction du campus a toujours affirmé que Stanford n’avait pas de ‘quota’, alors que les membres supérieurs de l’administration connaissaient parfaitement les politiques en place conçues pour permettre au directeur des admissions d’agir pour supprimer le nombre d’étudiants juifs admis », indique le rapport.

Dans sa lettre, le président de l’université a déclaré que ces conclusions étaient « attristantes et profondément troublantes ».

L’Université de Stanford a été fondée en 1885 et est classée parmi les universités les plus prestigieuses au monde. Le 1er septembre 2016, Marc Tessier-Lavigne a été nommé onzième président de l’Université de Stanford.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :