Partager :

Au cours de l’année écoulée en Israël, les prix des logements ont augmenté de 17,9 %, et les hausses des taux d’intérêt ne font que renforcer cette tendance : en août, les prix ont encore augmenté de 1,3 %. Toutefois, dans plusieurs villes du pays, il est encore possible de trouver des appartements de 4 pièces au prix plus ou moins raisonnable de 1,5 million de shekels (434.000 euros).

Selon le site yad2 qui centralise les données liées à l’immobiliser, Beer Sheva arrive en tête des villes où ces transactions sont possibles avec 615 appartements proposés à ce prix. Viennent ensuite Haïfa avec 348 appartements, Ashkelon 132, Afula 122 et Naharia 113. Harish dans le nord du pays, avec 38 appartements à ce prix, arrive en dernière position.

Beer Sheva a commencé à développer son parc immobilier ces dernières années sous la direction du maire Rubik Danilovich, notamment à Nahal Park, quartier d’innovation où se sont installées des entreprises high tech spécialisées dans la santé,  la cybersécurité et le développement  du désert.

Jérusalem, Tel-Aviv ou encore Netanya sont exclues du classement des 20 villes où les prix des logements restent abordables.

Depuis environ quatre mois, le nombre de transactions immobilières suit une tendance à la baisse : selon l’économiste en chef du ministère des Finances, en juin et en juillet, le nombre de transaction était inférieure de 25% à celui recensé l’année dernière à la même période.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :