Partager :

Fin septembre s’est déroulé à Hollywood un événement sur 4 jours,  célébrant Scripted Israel, un sommet social visant à promouvoir la télévision israélienne sur la scène internationale et qui a réuni 28 délégués israéliens avec des responsables du développement et du contenu à Hollywood, servant de facto d’atelier pour les scénaristes et les producteurs de télévision désireux de se faire connaître aux États-Unis.

Des représentants de NewFilmmakers Los Angeles, qui a produit les sessions individuelles, ainsi que des membres du ministère israélien des affaires étrangères et d’éminents responsables du développement de streamers, de studios et d’agences de talent tels que Netflix, Apple TV Plus, Sony Pictures Entertainment et Amazon Studios, étaient présents lors de la soirée de clôture animée par la musique,

Hillel Newman, consul général d’Israël à Los Angeles, note que « nous avons conçu l’idée de [Scripted Israel] il y a environ un an et demi, mais il a fallu un an et demi de plus pour tout mettre en place ».

« L’idée sous-jacente était que, jusqu’à présent, le succès des écrivains, des producteurs et des artistes en Israël s’est fait à des niveaux individuels », ajoute Newman. « Nous avons décidé d’organiser une plateforme où les meilleurs producteurs et les stars à venir d’Israël – les créateurs de contenu en Israël – viennent à Los Angeles. C’est ainsi que l’on favorise les relations, que l’on construit des ponts culturels et que l’on travaille ensemble. »

« Nous détenons actuellement 30 options [de propriété intellectuelle] avec des entreprises partout, notamment aux États-Unis, en France, en Allemagne et en Israël », explique Talia Harris Ram, responsable de la télévision et du cinéma à l’agence Deborah Harris, basée à Jérusalem,. « Il y a des projets qui sont plus adaptés au marché américain, des projets qui sont plus adaptés aux marchés européen, latino-américain et africain.  Nous sommes vraiment ouverts à trouver quelque chose pour tout le monde. »

Grâce à des séries à succès telles que « Homeland », développée à partir du format original israélien, et « Fauda », créée par Lior Raz et Avi Issacharoff, la popularité d’Israël dans le domaine de la télévision scénarisée ne cesse de croître. Selon la société de recherche analytique Omdia, Israël se classe deuxième, après le Royaume-Uni, en termes de formats dramatiques scénarisés vendus sur le marché américain.

À cette fin, les délégués de Scripted Israel ont partagé un objectif commun : faire connaître leurs projets artistiques au public américain et mondial.

« Les personnes qui participent à Scripted Israel en sortiront avec de meilleures relations et une meilleure compréhension du fonctionnement du marché américain », dit-elle. « Les gens sont ici pour savoir comment naviguer dans le système et trouver plus d’opportunités pour raconter les histoires

Source : Variety & Israël Valley

 

Partager :