Partager :

le Conseil des droits de l’homme des Nations unies (CDH) a adopté jeudi une résolution proposée par Israël.

L’initiative sur la lutte contre le cyber harcèlement, menée par l’Argentine, l’Allemagne et la Grèce et comprenant 60 autres parrains a été adoptée par consensus.

La mission israélienne auprès des Nations unies à Genève a salué sur Twitter l’adoption de la proposition, de même qu’Alon Ushpiz, directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, qui l’a qualifiée de « diplomatie israélienne à son meilleur » et a promis de continuer à travailler avec ses partenaires « pour améliorer les droits de l’homme dans le monde ».

La mission israélienne auprès des Nations unies à Genève a salué l’adoption de la proposition sur Twitter, de même qu’Alon Ushpiz, directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, qui l’a qualifiée de « diplomatie israélienne à son meilleur » et a promis de continuer à travailler avec ses partenaires « pour améliorer les droits de l’homme dans le monde ».

La résolution du CDH appelle à une discussion sur le cyber harcèlement des enfants lors de la 54e session du Conseil (actuellement 51e) et à la lutte contre le cyber harcèlement des personnes handicapées.

Cet organe de 47 membres basé à Genève, en Suisse, est accusé depuis des années par Israël et les États-Unis entre autre, d’avoir un parti pris anti-israélien.

Le Conseil des droits de l’homme a adopté plus de résolutions condamnant Israël que pour le reste du monde dans son ensemble.

En mai dernier, le CDH avait créé une « commission d’enquête » sur les violations présumées des droits de l’homme en Israël et dans les territoires palestiniens. Cette commission a été créée à la suite du conflit qui a opposé Israël à la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas, pendant 11 jours.

COPYRIGHTS. I24NEWS.
Partager :