Partager :

Les importateurs de voitures françaises en Israël vont-ils sombrer après une prochaine chute attendue des prix des voitures Coréennes? (Ce qui va être le cas en janvier 2023 pour Hyundaï). La réponse est « oui »… si les importateurs français en Israël ne réagissent pas.

Les Sud Coréens ont dévoilé une nouvelle arme. Celle des prix.

A Savoir : La marque automobile française Peugeot ne cesse de gagner des parts de marché en Europe, mais reste structurellement faible en dehors du Vieux Continent. Ceci est bien le cas en Israël. Peugeot a une part de marché faible (en dessous de 5%). Hyundai Motor s’impose comme étant la marque la plus vendue sur le territoire israélien. Concernant tout spécialement les automobiles hybrides de la marque Hyundai, elles sont devenues les voitures les plus demandées en Israël.

Selon I24NEWS: « La taxe de 7 % sur l’importation de véhicules en provenance de Corée du Sud sera supprimée. Près de 18 mois après la signature officielle du pacte de libre-échange entre Israël et la Corée du Sud, l’accord a été ratifié mardi par l’Assemblée nationale de la Corée du Sud. Premier du genre conclu par Israël avec un pays asiatique, il entrera en vigueur le 1er décembre.

L’entrée en vigueur de l’accord se traduira par des réductions mutuelles des droits de douane sur les marchandises, ainsi que par des mesures visant à faciliter les échanges dans les services, les investissements et les normes. Entre autres, la taxe de 7 % sur l’importation de véhicules en provenance de Corée du Sud sera supprimée.

Les véhicules produits par le groupe sud-coréen Hyundai représentent actuellement environ un tiers des ventes de véhicules neufs en Israël, et constituent un élément important de la balance commerciale entre Israël et la Corée du Sud.

L’accord de libre-échange affectera les véhicules électriques fabriqués en Corée du Sud, tels que la Hyundai Ioniq 5 et la Kia EV6. Ces véhicules sont soumis à un faible taux de taxe à l’achat, de sorte que les droits de douane représentent une part importante de leur prix.

Les autres modèles qui pourraient bénéficier de la réduction des droits de douane sont les Hyundai Elantra, Kia Picanto, Hyundai Sonata et Santa Fe, et Kia Niro.

L’effet positif sur les prix et la compétitivité des modèles sud-coréens exemptés de droits de douane devraient se faire sentir à partir de janvier, même s’ils pourraient être contrebalancés par d’autres variables, telles que les taux de change et les prix du constructeur.

Le directeur de l’administration du commerce extérieur, Ohad Cohen, a souligné que la Corée du Sud était l’une des principales économies du monde et un partenaire commercial important pour l’État d’Israël. « Je suis ravi de la conclusion réussie du processus long et complexe de la conclusion d’un accord de libre-échange avec un marché très important pour l’économie israélienne », a-t-il déclaré.

« L’accord commercial reflète la politique du ministère consistant à aider à la diversification des exportations et à l’ouverture de nouveaux marchés pour l’industrie israélienne. Dans ce contexte, le ministère est actuellement engagé dans des négociations sur des accords commerciaux avec d’autres pays, dont la Chine, le Vietnam et la Grande-Bretagne », a-t-il dit.

En 2021, la valeur des échanges de biens et de services entre les deux pays était de 3,5 milliards de dollars, soit 35 % de plus qu’en 2020. Sur ce montant, les exportations de biens et services d’Israël vers la Corée se sont élevées à 1,5 milliard de dollars en 2021, soit 42% de plus qu’en 2020″.

Partager :