Partager :

Israël: une femme enceinte grâce à une FIV découvre qu’elle porte l’embryon d’une autre.

Une erreur lors de la FIV et de l’implantation serait à l’origine de l’incident

Une Israélienne enceinte à un stade avancé, qui avait subi une fécondation in vitro, a récemment fait un test de routine qui a révélé qu’elle portait un fœtus qui n’était génétiquement pas le sien. Ni le matériel génétique de son partenaire, ni le sien n’ont ainsi été trouvés par les médecins lors de l’examen.

Une erreur lors de la FIV et de l’implantation serait à l’origine de l’incident et les médecins auraient interverti des embryons destinés à ce couple et à un autre.

L’hôpital Assuta de Rishon Lezion a signalé l’événement rare et inhabituel.

« Le cas en question à Rishon Lezion a été examiné hier soir. Des médecins expérimentés ont été mobilisés, et le cas a été immédiatement transmis au ministère de la Santé », a indiqué la direction d’Assuta.

Israël est l’un des pays dans lesquelles les techniques de procréation médicalement assistée sont les plus développées au monde. L’Etat accepte le don d’ovocyte de l’étranger, mais aussi les dons de sperme et les mères porteuses, y compris pour les personnes célibataires ou de même sexe.

Dans le monde, environ 10 à 15 % des couples ont des difficultés à concevoir des enfants et à développer des fœtus sains.

I24NEWS. SOURCES ET COPYRIGHTS.

Partager :