Partager :

Un large cratère s’est formé samedi soir sur l’autoroute principale de Tel-Aviv, provoquant d’énormes embouteillages dans la ville.

L’énorme trou est apparu sur l’autoroute Ayalon, près de l’échangeur HaShalom en direction du sud.

Il n’y a pas eu de blessés.

La police a fermé un certain nombre de voies de circulation sur l’autoroute, provoquant des perturbations massives dans la région.

Les trois voies de circulation menant à la sortie HaShalom sur l’autoroute en direction du sud ont été fermées, ne laissant que deux voies ouvertes sur la route très fréquentée.

Une aggravation des embouteillages était attendue à la fin du shabbat, avec l’augmentation du nombre de véhicules sur les routes.

On ne sait pas, à ce stade, ce qui a pu provoquer cet effondrement du tronçon routier.

Selon le site d’information Ynet, le personnel d’entretien des autoroutes devrait travailler sans interruption dans la nuit de samedi à dimanche afin de réparer la route avant l’heure de pointe du dimanche matin, qui marque la reprise du travail hebdomadaire.

On ne sait toujours pas cependant à quelle heure la route sera rouverte à la circulation.

Selon une évaluation préliminaire, le cratère aurait été causé à la suite des travaux de forage sur le site de construction de la tour « Spirale », la quatrième tour de la société Azrieli.

La ministre des Transports Meirav Michaeli s’est rendue sur les lieux de l’incident, indiquant qu’une enquête était en cours afin d’en déterminer les causes et s’assurer que la route ne risquait pas de s’effondrer aux alentours.

La ministre a demandé aux automobilistes d’éviter autant que possible de se rendre à Tel-Aviv par le nord dimanche, ou bien d’emprunter les transports publics afin d’éviter l’engorgement du trafic routier sur les axes routiers menant à la ville.

Si l’apparition de gouffres est relativement rare dans le centre du pays, un homme a toutefois été tué en juillet lorsqu’un trou béant s’est ouvert sous une piscine lors d’une fête, dans une maison de la ville centrale de Karmei Yosef. Il avait ensuite été rapporté que les propriétaires des lieux n’avaient pas reçu de permis avant de construire la piscine.

Des gouffres se sont également récemment ouverts dans la région de la mer Morte, dus au fait que l’eau se retire en raison de l’activité humaine et du changement climatique.

SOURCES I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :