Partager :

Nuseir Yassin, citoyen palestinien, né et élevé en Israël, a été l’un des premiers détenteurs de passeport israélien, ce qui lui a permis de déménager à Dubaï, ce qui lui a permis d’attirer de nouveaux financements pour ses sociétés de technologie et de production et de quadrupler ainsi le nombre de ses employés. Mais surtout , il est connu sur les réseaux sociaux avec une base de près de 60 millions de followers.

Il a constitué cette vaste base de fans en publiant des milliers de vidéos courtes et animées sur sa page Facebook. La plupart sont des reportages enthousiastes sur une personne impressionnante, comme ce fermier chinois qui construit ses propres robots, ou sur un lieu surprenant, comme cette île des Philippines où les jumeaux sont inhabituellement nombreux. Certaines de ses vidéos ont été visionnées des millions de fois.

Mais le déménagement de M. Yassin à Dubaï, ainsi que ses vidéos qui traitent du conflit israélo-palestinien, ont entamé sa popularité auprès des personnes qu’il connaît le mieux : ses compatriotes palestiniens. M. Yassin a adopté l’idée d’une identité mixte, reconnaissant à la fois ses origines palestiniennes et sa citoyenneté israélienne – une position qui peut irriter les deux parties.

« À l’heure actuelle, je me qualifie d’israélo-palestinien », a-t-il déclaré lors d’une récente interview à Dubaï. « Dire que je suis à la fois israélien et palestinien est un incroyable doigt d’honneur à tous ceux qui n’aiment pas l’autre pays ».

Dans ses vidéos, il s’oppose à l’occupation de la Cisjordanie, souligne la discrimination en Israël et soutient la création d’un État palestinien. Mais il souligne aussi souvent les aspects positifs d’Israël, comme le nombre élevé de médecins arabes dans le pays. Il condamne l’antisémitisme palestinien. Et il a présenté le conflit comme un conflit entre deux pays souverains plutôt qu’entre un occupant et un occupé.

Certains Palestiniens le détestent pour cette prise de position, mais pour d’’autres, elle est la bienvenue.. « Vous avez besoin de personnes comme Nuseir pour montrer que nous pouvons vivre ensemble », a déclaré Asaad Joubran, un Israélien palestinien qui est le codirecteur d’une communauté de parents juifs et arabes qui envoient leurs enfants dans des écoles mixtes. « Vous pouvez tirer parti de ces accords, les accords d’Abraham, pour améliorer la situation des Palestiniens », a-t-il ajouté.

Nuseir Yassin est né en février 1992, d’une famille musulmane de classe moyenne à Arraba, une ville arabe du nord d’Israël. Son père, un psychologue, et sa mère, une enseignante spécialisée, se considéraient à la fois comme des Palestiniens et des Israéliens.  Il n’avait pas d’amis juifs et a quitté Israël à 18 ans après avoir obtenu une bourse d’études à Harvard. Son empressement à partir, dit-il, était en partie dû à sa frustration face au conservatisme de la société arabe et en partie parce qu’il craignait que ses perspectives dans l’industrie technologique israélienne soient limitées en raison de son origine arabe.

Après Harvard, M. Yassin s’est installé à New York et a travaillé pendant près de deux ans dans une société de paiement en ligne. Mais aspirant à une vie plus variée, il a utilisé ses économies pour financer un voyage de 1 000 jours qui l’a conduit dans 64 pays et durant chacun de ces 1 000 jours, il a posté une vidéo originale, généralement d’une minute, sur ses rencontres sur sa page Facebook, Nas Daily ; Nas est à la fois son surnom et le mot arabe pour « peuple ».

Les vidéos sont des comptes rendus rapides et très soignés des personnes et des lieux qu’il a visités – simplistes et agaçants pour certains, mais captivants pour beaucoup d’autres.

Maintenant, M. Yassin a créé deux sociétés de production et de technologie qui publient des vidéos deux fois par semaine pour un public toujours plus nombreux. Mais l’entrepreneur réalise aujourd’hui l’essentiel de ses bénéfices en produisant des vidéos promotionnelles pour des clients payants, en organisant des ateliers sur les médias sociaux et la vidéo, et en concevant des logiciels.

Ses fans apprécient sa production pour son regard amusant, informatif et optimiste sur le monde. Ses détracteurs estiment qu’il ignore trop souvent les aspects les moins reluisants des endroits qu’il loue, notamment les Émirats, qui ont financé certaines de ses vidéos. Il les a dépeints comme un pays à l’avant-garde du progrès mondial, tout en minimisant leur gouvernance autoritaire.

Nuseir Yassin accepte cette critique : Il pense que la démocratie ne convient pas à tous les pays et que les pays non démocratiques peuvent parfois offrir à leurs habitants un meilleur niveau de vie que celui de nombreuses démocraties.

C’est toutefois sa position sur le conflit israélo-palestinien qui a suscité le plus de controverses, notamment de la part des Palestiniens, mais les critiques blessent parfois M. Yassin, il affirme qu’il est finalement plus important pour lui de susciter l’empathie entre Israéliens et Palestiniens que d’apaiser ses critiques les plus virulents.

Source : NewYork Times & Israël Valley (traduction et résumé)

Partager :