Partager :

Aleph Farms, la première entreprise de viande cultivée à produire des steaks directement à partir de cellules animales non génétiquement modifiées et basée à Rehovot a annoncé récemment qu’elle avait été officiellement reconnue par l’Agriculture Innovation Mission for Climate (AIM for Climate) comme partenaire du projet d’innovation.

Dans le cadre de celui-ci, 40 millions de dollars sont investis dans la R&D en agriculture cellulaire au cours des cinq prochaines années par Aleph Farms avec le soutien de L Catterton, Strauss Group, VisVires New Protein, CPT Capital, Synthesis Capital, Food Tank et Christensen Global. Aleph Farms introduira ses produits sur les marchés mondiaux dès que les processus réglementaires seront terminés et que les approbations seront finalisées.

Les États-Unis et les Émirats arabes unis, aux côtés de 39 autres pays et de plus de 180 partenaires non gouvernementaux, ont officiellement lancé l’initiative AIM for Climate lors de la 26e conférence des parties des Nations unies sur le changement climatique (également connue sous le nom de COP26) à Glasgow, en Écosse, en 2021.

L’initiative galvanise le soutien et les investissements pour l’innovation axée sur l’agriculture et les systèmes alimentaires intelligents sur le plan climatique, permettant ainsi de trouver des solutions là où la faim dans le monde et la crise climatique se croisent.

Parmi les quatre domaines d’intervention d’AIM for Climate pour les sprints d’innovation en 2022, l’agriculture cellulaire en concerne deux en particulier : la réduction du méthane et les technologies émergentes en agriculture.

Lorsqu’elle complète des segments durables de l’agriculture animale conventionnelle, l’agriculture cellulaire peut rapidement réduire les émissions de méthane, un gaz à effet de serre puissant (mais de courte durée) dont le bétail est une source principale. Par rapport à la production conventionnelle de viande bovine, la viande cultivée produite par l’agriculture cellulaire peut réduire les émissions de gaz à effet de serre de 92 % et la consommation d’eau de 78 %, selon une analyse indépendante du cycle de vie réalisée par CE Delft.

« L’amélioration de la sécurité alimentaire grâce à l’agriculture cellulaire donne du pouvoir aux communautés et favorise la coopération régionale, tout en stimulant la croissance économique. C’est pourquoi nous sommes particulièrement fiers d’allouer ces fonds de R&D en tant que partenaire Sprint d’AIM for Climate Innovation », a déclaré Didier Toubia, cofondateur et PDG d’Aleph Farms. « Avec l’agriculture cellulaire, l’humanité est mieux équipée pour surmonter les défis importants liés à l’alimentation et ramener les systèmes agricoles à l’équilibre. »

La viande ne représentant qu’un tiers d’une vache abattue pour le bœuf conventionnel, Aleph Farms entend continuer à élargir sa gamme de produits pour remplacer la vache entière.

L’entreprise, la première à avoir produit des steaks directement à partir de cellules animales non génétiquement modifiées, a également mis au point du collagène sans abattage, qui a de nombreuses applications dans toute une série d’industries représentant plusieurs milliards de dollars.

Source :  Spoke & Israël valley

 

Partager :