Partager :

HISTOIRE AUTHENTIQUE. Tel-Aviv. Le restaurant qui porte un nom français, en bord de plage, et qui se trouve derrière l’Hôtel Panorama, a ouvert ses portes très récemment. Un menu remarquable. Une viande excellente. Des entrées délicieuses. De bons prix. Une carte sympa. Tout est là pour plaire…

Sauf qu’hier soir j’y suis allé avec des amis de France qui parlent parfaitement l’Anglais et (bien entendu) le Français. Bizarre… Je découvre très vite que les serveuses ne parlent pas l’Anglais. Elles ne parlent que l’hébreu. Génial pour mes amis français…

Tout le monde est souriant. Beaucoup de bobos de Tel-Aviv autour de nous. Une atmosphère pour « djeunes ».

La musique au départ est forte. De plus en plus forte. Je me déplace et vais voir le big boss du restaurant. Je lui demande (avec une grande délicatesse) s’il pouvait baisser le son, juste quelques minutes. Sa réponse est violente : « pas de problème, dans cinq minutes je MONTE le son! ».Je le regarde dans les yeux. Il a tout compris : il a perdu un client.

MORALITE DE L’HISTOIRE : Encore un restaurateur israélien (dont nous vous donnerons pas le nom, afin d’éviter un procès, car certains israéliens ont des avocats un peu fous) qui mérite une claque (virtuelle!) bien plus forte que celle encaissée par un pauvre bougre lors des Oscars aux Etats-Unis. (DR)

ATTENTION . PHOTO D’ILLUSTRATION UNIQUEMENT.

Partager :