Partager :

Times of Israel : « L’événement somptueux et très coûteux qui a été organisé à cette occasion, et qui vise à « recréer le congrès à Bâle », a été critiqué non seulement pour son budget démesuré mais aussi parce qu’il sera presque totalement inaccessible pour la grande majorité du peuple juif.

Environ 1 400 personnes sont venues du monde entier pour assister à l’événement – principalement en provenance d’Israël et des États-Unis. Elles sont logées dans des hôtels quatre et cinq étoiles et accèdent sur invitation aux cocktails, galas, conférences et autres prises de parole au programme de cet anniversaire. Les invités arrivés avant le lancement de l’événement ont passé le week-end à Bâle dans des chambres luxueuses réservées à prix réduit ».

EDITORIAL DE DR. Environ 1200 personnes en provenance du monde entier ont participé aux commémorations du 125e anniversaire du premier congrès sioniste à Bâle. Le point culminant a été l’intervention du président de l’État d’Israël Isaac Herzog lors du gala du jubilé au casino de Bâle lundi soir. En Israël, la presse n’a pas été tendre pour les organisateurs. Des hôtels luxueux, des repas pantagruéliques,…. Le coût de cet évènement a été incroyablement élevé. Les sionistes ont-ils oublié les pauvres? Une question à ne pas poser. (DR)

La Word Zionist Organization (WZO) organise au Centre des congrès de Bâle des séances de réflexion avec des invités et un événement de networking pour 125 entrepreneurs. Une « Conférence d’impact pour l’entrepreneuriat social et économique » est prévue et va accueillir des entrepreneurs de premier plan du secteur de la high tech.

Parmi les orateurs du monde des affaires, qui seront à Bâle:

1. Miriam Adelson (la veuve de Sheldon Adelson, magnat, philanthrope et soutien de D. Trump est devenue l’Israélienne la plus riche parmi les milliardaires du monde, selon le Forbes. Elle est la cinquième femme et la 36e personne la plus riche au monde);

2. l’ex-Chef du Mossad Yossi Cohen, qui dirige aujourd’hui les opérations de SoftBank en Israël;

3. la baronne Ariane De Rothschild, présidente du conseil d’administration du Groupe Edmond de Rothschild depuis avril 2019. La baronne est la première femme à la tête d’un établissement de la famille Rothschild toutes lignées confondues.

Elle est également vice-présidente d’Edmond de Rothschild Heritage, qui réunit les activités art de vivre du groupe. Ariane de Rothschild est la veuve du baron Benjamin de Rothschild (1963-2021).

Au cours de son voyage, Herzog devrait rencontrer des représentants du gouvernement suisse, dont le président Ignazio Cassis, selon un communiqué publié par le porte-parole d’Herzog, ainsi que des représentants du gouvernement du canton de Bâle et des membres de la communauté juive.

Au cours de leur rencontre, Herzog et Cassis devraient signer un « accord novateur » entre les fondations scientifiques israélienne et suisse, selon le communiqué.

Un autre « événement majeur » attendu au cours de la visite d’Herzog, selon le site d’information Ynet, sera sa visite à l’Hôtel Les Trois Rois à Bâle, où le président israélien posera, comme Herzl dans sa célèbre photo, appuyé sur un balcon.

Partager :