Partager :

Les liens entre Israël et le Japon ont fleuri au cours de ces dernières années, particulièrement en matière de commerce bilatéral.

En 2021, les firmes japonaises ont investi environ 2,9 milliards de dollars dans le cadre de 85 accords conclus avec des firmes israéliennes – c’est presque le triple du montant des investissements en 2020, a noté une étude qui a été publiée au mois de janvier par la Harel-Hertz Investment House. En 2015, ce chiffre s’élevait seulement à 87 millions de dollars.

Le Japon représente aujourd’hui 18,5 % de tous les investissements étrangers dans le secteur technologique israélien, contre 1,8 % en 2016. Il représente 12 % des investissements totaux (étrangers et israéliens), selon Elhanan Harel, fondateur et président de Harel-Hertz et auteur du rapport.

Harel attribue dans son rapport la croissance de l’intégration économique entre les deux pays au caractère de plus en plus volatile du marché chinois suite à la guerre commerciale opposant la Chine et les États-Unis, avec des investisseurs israéliens qui considèrent le Japon comme une alternative plus sûre dans l’Est asiatique.

L’équipe du Times of Israel a contribué à la rédaction de cet article.

Partager :