Partager :

Le groupe israélien Azrieli, société immobilière et holding qui développe et construit le plus grand nombre d’espaces commerciaux et d’immeubles de bureaux du pays, a annoncé des bénéfices de 803 millions de shekels pour le deuxième trimestre 2022 (avril, mai et juin), soit une hausse de 110 % par rapport à la même période, l’année dernière.

En glissement annuel, le bénéfice net d’exploitation est en hausse de 16 % s’élevant à 473 millions de shekels, selon le dernier rapport trimestriel de la société publié cette semaine.

La société, qui a fait son entrée en bourse en 2010, a versé un dividende de 650 millions de shekels aux actionnaires en mai. La force de ses derniers résultats suggère que, malgré la hausse de l’inflation et les augmentations de l’indice des prix à la consommation et de l’indice des prix de la construction, le secteur immobilier israélien est florissant.

La société a noté que la dernière vague de la COVID-19, qui était encore en cours au dernier trimestre, a eu un effet minime, et elle est convaincue que toute vague future aura un impact tout aussi limité sur les entreprises israéliennes.

Bien que le groupe Azrieli reconnaisse les hausses de taux d’intérêt et leur impact sur le coût de ses propres emprunts, elle précise également qu’une grande partie de ses revenus est indexée, de sorte que les coûts sont compensés par des augmentations correspondantes des revenus locatifs. Le géant de la construction est plus préoccupé par les augmentations de l’indice de la construction et les coûts globaux de la construction.

TIMES OF ISRAEL. COPYRIGHTS.

Partager :