Pagaille dans certains aéroports européens. La short list…

Par |2022-08-26T08:04:34+02:0026 Août 2022|Catégories : TOURISME|
Partager :

Depuis des semaines, la pagaille est de mise dans certains aéroports européens en proie à des difficultés de recrutement et au retour massif des touristes.

Entre le manque de personnel, les grèves, et le retour en masse des touristes, un certain chaos règne dans les aéroports européens. Depuis des semaines s’enchaînent les reportages montrant des passagers excédés face au retard voire à l’annulation de leurs vols, ou s’échinant à remplir des formulaires pour retrouver leurs bagages parmi des milliers bloqués dans des terminaux. La société Hopper, qui s’est servie des données de l’Official Aviation Guide, un fournisseur d’informations relatives aux vols, a publié le 12 juillet dernier un classement des plus mauvais élèves en Europe, relayé par Bloomberg le même jour.

Pour ce faire, la société a fait une moyenne des annulations et des retards de vols observés entre le 1er et le 10 juillet – le classement reflète donc la situation au début du mois de juillet, situation qui a pu évoluer par la suite ces derniers jours. Le nombre de personnes affectées n’a donc pas été pris en compte, ce qui peut expliquer que les aéroports les plus médiatisés, comme celui de Heathrow à Londres qui a choisi de limiter la vente de billets pour le reste de l’été, tant que la pagaille n’a pas été réglée, ou Charles-de-Gaulle et ses milliers de bagages agglutinés, ne sont pas les premiers de la liste.

Dans le top 3 : Bruxelles, Francfort, Eindhoven

En tête, on retrouve l’aéroport de Bruxelles-National avec 72 % de vols retardés et 2,5 % de vols annulés sur les dix premiers jours de juillet. Viennent ensuite les hubs de Francfort (68% de retards, et près de 8% d’annulations), d’Eindhoven aux Pays-Bas (67 % de retards, et 1,8 % de vols annulés). En quatrième, cinquième et sixième positions, on retrouve Londres-Luton, et Liszt Ferenc (Hongrie), et Lisbonne.

Deux aéroports français sont dans ce top 10 : Charles de Gaulle à la 7e place, avec 62% de retards, et 3,1% d’annulations, et Nice (9e place), avec 60% de retards, et 3,4% d’annulations. Amsterdam-Schipol (8e) et Londres-Gatwick (10e) sont dans le bas du classement. À noter que le site a également fait une liste des bons élèves, parmi lesquels figurent deux aéroports français : Marseille, avec 20% de vols retardés, et 2% de vols annulés, et Orly, avec 21% de retard et 1,2 % d’annulations.

© Capital (avec 6medias)

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut