Partager :

Israël est sur le point de vendre des batteries de son système de défense antimissiles « Dôme de fer » à son allié régional Chypre, selon un journal grec.

Selon le quotidien Kathimerini, le ministère de la Défense chypriote a commencé à « mettre en œuvre la décision du gouvernement d’acheter » le Dôme de fer, et des accords relatifs à la transaction ont déjà été signés avec Israël.

Le journal n’a pas précisé combien de batteries seraient achetées ni quand elles seront livrées. De son côté, le ministère israélien de la Défense n’a pas souhaité commenter les révélations du journal.

En mars, le chef de l’armée chypriote, Demokritos Zervakis, a effectué une première visite en Israël, au cours de laquelle il a pu observer le fonctionnement d’une batterie Dôme de Fer.

La semaine dernière, le ministre de la Défense Benny Gantz a reçu son homologue chypriote au siège de l’armée à Tel Aviv. Remerciant Charalambos Petrides pour la coopération militaire de son pays avec Israël, le dirigeant israélien a déclaré : « En ces temps difficiles, les partenariats sont cruciaux. »

Benny Gantz s’est dit « heureux que nos états-majors aient travaillé en étroite collaboration et que notre coopération industrielle soit devenue un pilier de nos relations bilatérales, mais aussi de la sécurité et de la stabilité régionales. »

Selon Kathimerini, le Dôme de fer doit être utilisé par Chypre contre d’éventuelles actions hostiles de la Turquie, notamment des attaques de drones, depuis le continent ou le nord de Chypre occupé par la Turquie.

Avec sa portée de 70 kilomètres, une seule batterie suffit pour couvrir l’ensemble de l’île, précise le journal.

L’île de la Méditerranée orientale est divisée depuis 1974, date à laquelle les troupes turques l’ont envahie en réponse à un coup d’État inspiré par Athènes et pour torpiller une union avec la Grèce.

SOURCE I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :