Partager :

Le lapin de garenne (1). Il saccage pelouses et parterres, sème des centaines de petites crottes rondes (celles qu’il ne mange pas, il est coprophage) quand il ne grignote pas câbles et tuyaux d’arrosage.

En quelques années, fort d’un bataillon d’environ 400 âmes, la petite bête a réussi son invasion, conquérant les 16 hectares du domaine des Invalides, à Paris 7 e, jusqu’à s’emparer des jardins de la façade nord, ceux de l’Intendant et de l’Abondance. Les touristes adorent le voir sautiller sur le gazon.

LE PLUS. Aux Invalides, l’armée fait la guerre aux lapins… 400 lapins de garenne gambadent auprès du tombeau de Napoléon Ier : préfecture, militaires et associations se battent autour du sort à leur réserver.

(1) Le Lapin de garenne ou Lapin commun est une espèce de mammifères lagomorphes de la famille des Léporidés. Les populations sauvages sont communes en Europe, mais en déclin, et l’espèce a été introduite en Australie en 1859 où elle est devenue invasive.

SOURCE LE POINT. ADAPTE PAR ISRAELVALLEY.

Partager :