Partager :

Il fait partie de l’ADN d’Israël. Zvika Pick, chanteur, acteur, compositeur, un artiste ayant signé des centaines de tubes au fil des décennies et considéré comme l’une des plus grandes stars israéliennes, est décédé dimanche matin à l’âge de 72 ans.

Il a été retrouvé mort hier matin à son domicile de Ramat Hasharon (centre). Sa santé s’était déjà beaucoup détériorée ces dernières années après un accident vasculaire cérébral en 2018.

Il laisse derrière lui trois enfants : Sharona et Daniela – épouse du réalisateur américain Quentin Tarantino depuis 2018 – qui l’ont suivi dans une carrière musicale, et Benelli – un médecin.

Né dans la ville de Wroclaw en Pologne, Henrik Pick a immigré en Israël avec ses parents à l’âge de cinq ans. Très jeune il apprend à jouer au piano et, influencé par les grands groupes de rock des années 60, il commence à se mettre en scène.

Il est révélé en 1971 en participant à la version israélienne de la comédie musicale « Hair », puis devient en Israël l’une des plus grandes stars de la pop en composant la plupart de ses chansons, nombre d’entre elles de grands succès.

En léger retrait dans les années 80, il fait un retour à l’avant-scène dans les années 90 et compose en 1998 la chanson « Diva » pour Dana International avec laquelle la candidate israélienne remporte le concours Eurovision de la chanson à Birmingham.

En 2018, lors d’un vol de retour depuis Vienne à la veille du Jour de l’Indépendance, Zvika Pick est victime d’un accident vasculaire cérébral à la suite duquel il traverse une longue période de rééducation.

« ‘La musique pénètre les cœurs’, chantait Zvika Pick, une phrase qui décrit avec une grande précision ses chansons et ses mélodies qui ont pénétré les cœurs et la culture israélienne et sont devenues un héritage », a déclaré le Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, en hommage à « un artiste révolutionnaire de sa génération, l’un des piliers de la pop israélienne ».

I24NEWS. ADAPTE PAR ISRAELVALLEY.

Partager :