Partager :

L’opération « Aurore » menée récemment avait pour objectif d’écarter des menaces de bombardements sur les sites de gaz israéliens. Il semble que pour l’instant cette menace soit écartée.

Israël dispose de trois champs de gaz naturel en exploitation, Tamar, Leviathan et Karish. Situé dans une zone maritime entre Israël et le Liban, ce dernier champ gazier a vu, le 5 juin, l’arrivée d’une unité flottante de production, stockage et déchargement israélienne, suscitant l’ire du Liban. Lors d’une interview à la chaine de télévision libanaise Al Mayadeen, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a déclaré que « tous les gisements de gaz d’Israël sont menacés par nos missiles, pas seulement Karish« . Il a ajouté que les navires qui extraient le gaz israélien, même s’ils sont sous bannière grecque, sont aussi menacés.

« Il n’y a pas de cible en mer ou dans les airs qui ne soient pas à portée des missiles précis du Hezbollah« , a-t-il déclaré. « Personne ne veut la guerre, et la décision est entre les mains d’Israël, pas entre nos mains. »

Selon i24News : « Les tensions mondiales et les dérèglements climatiques, comme la guerre en Ukraine, le conflit Chine-Taiwan, et la sécheresse vont affecter profondément l’économie mondiale, alors qu’Israël semble bien plus protégé face à ces problématiques.

La dernière opération « Aurore » a même sans doute écarté les menaces stratégiques sur les gisements de gaz et, au-delà, sur l’ensemble des infrastructures économiques qui pourraient être très affectés par un conflit militaire avec les forces encore hostiles ».

AURORE. L’armée israélienne a débuté le 5 Aout l’opération « Aurore » contre le Jihad islamique, qui n’a cessé de proférer cette semaine des menaces contre l’Etat hébreu après l’arrestation d’un de leurs chefs la semaine dernière. Après l’élimination ciblée de Tayssir Al-Jabari le 5 août en milieu d’après-midi, les choses se sont accélérées.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que Tsahal estime que 51 personnes ont été tuées à Gaza au cours de l’opération « Aurore », dont 24 membres du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique. L’armée a précisé que ces chiffres sont des estimations. Selon Tsahal, 16 personnes non impliquées dans les hostilités ont été tuées par des roquettes du Jihad islamique qui ont manqué leur cible et sont retombées en territoire palestinien.

SOURCES I24NEWS. ADAPTE PAR ISRAELVALLEY.

 

Partager :