Partager :
L’Etat hébreu n’a pas de diplomatie du sport, mais un ambassadeur sur la question : le milliardaire Sylvan Adams, à la manette du match Lille-PSG à Tel-Aviv pour le Trophée des champions. Et pour lui, le grand vainqueur de ce duel est déjà Israël.
Sylvan Adams, philanthrope israélo-canadien: « Nous avons des policiers, des docteurs, des infirmières arabes. Il y a des diplomates arabes israéliens qui représentent Israël à l’étranger, des élus arabes israéliens à la Knesset, et désormais un parti arabe dans la coalition au pouvoir. C’est ça la vraie histoire (…) et nous voulons seulement montrer de visage réel d’Israël », lance-t-il.Sylvan a fait son alyah il y a quelques années. Depuis, il fait la promotion par le sport de son pays d’adoption qu’il juge « ouvert, tolérant, empreint de diversité, et très démocratique », à l’encontre, selon lui, de « l’horrible mot d’apartheid » utilisé parfois pour le dépeindre.

LE PLUS. TIMES OF ISRAEL. Le milliardaire israélo-canadien Sylvan Adams a commandité certains des plus grands événements qui ont fait les gros titres en Israël ces dernières années : le tour cycliste d’Italie – le fameux Giro – la participation de Madonna au concours Eurovision de la chanson, la mission SpaceIL destinée à faire atterrir une sonde spatiale sur la Lune et, plus récemment, un match de football avec Lionel Messi, le célèbre joueur argentin.

Fondateur de la nouvelle équipe cycliste Israel Start Up Nation qui s’est alignée sur le Tour de France, hôte du Giro en 2018, cheville ouvrière du match amical Argentine-Uruguay à Tel-Aviv l’année suivante, investisseur en F1, le Québéco-Israélien Sylvan Adams ne s’en cache pas : il fait à sa manière dans la « diplomatie sportive ».

SOURCES ET COPYRIGHTS. TIMES OF ISRAEL.

 

Partager :