Partager :

L’ex-ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley a fait allusion lundi à une éventuelle candidature à la présidentielle de 2024, donnant un nouveau signe qu’elle pourrait être une candidate potentielle républicaine à la Maison-Blanche.

Nikki Haley, qui s’exprimait lors d’un sommet organisé par les Chrétiens unis pour Israël (CUFI), s’en est prise aux espoirs du président Joe Biden de voir son administration revenir sur l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, dont les États-Unis se sont retirés en 2018.

« Tout ce que Joe Biden signera garantira pratiquement que l’Iran obtienne la bombe », a déclaré l’ancienne gouverneure de Caroline du Sud. « Aucun accord est préférable à un mauvais accord. Et si ce président signe un quelconque accord, je vais vous faire une promesse. La prochaine présidente le mettra en pièces dès le premier jour de son mandat », a-t-elle assuré.

Cette remarque a suscité un tonnerre d’applaudissements, et Nikki Haley a poursuivi en ajoutant : « Je dis juste que parfois, il faut une femme. »

Interrogé sur son amour envers l’Etat hébreu, Nikki Haley veut « que tout le monde aime Israël autant que je l’aime. Je veux que tout le monde voit que c’est un point positif dans un milieu assez rude. Il représente la démocratie, la liberté et tout ce qui est merveilleux ».

Evoquant les accords d’Abraham, Nikki Haley estime qu’ils ont été réalisés « non pas parce que Israël a besoin de tous ces pays mais parce que ces pays arabes ont besoin d’Israël », en ajoutant que les Etats-Unis doivent continuer de soutenir l’Etat hébreu.

i24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :