Partager :

Alors que le trafic routier s’intensifie en Israël, la municipalité de Jérusalem vise à désengorger les axes vers la capitale israélienne d’ici 2024, grâce à un projet de transport majeur qui comprend des tunnels et des autoroutes.

Le projet « tunnels de French Hill », estimé à 340 millions de dollars (333 millions d’euros), qui devrait s’achever d’ici deux ans, comprendra quatre tunnels s’étendant sur plus de 3km.

Le ministère israélien des Transports, la municipalité de Jérusalem et l’entrepreneur Moriah Jerusalem Development Company collaborent sur le plan depuis 2020.

Une fois terminé, il offrira une connexion rapide à l’autoroute 9 puis à l’autoroute 1 pour traverser Israël jusqu’à la ville côtière de Tel-Aviv.

Benny Kasriel, le maire de Ma’ale Adumim, ville à l’est de Jérusalem, a déclaré à Channel 13 que le projet permettra aux automobilistes de circuler entre Jérusalem et Tel Aviv sans croiser un seul feu. Il a ajouté que cela rendra également plus rapides les trajets entre la capitale et la mer Morte ainsi que vers Ma’ale Adumim.

Plus tôt cette semaine, Channel 13 a rapporté que les équipes, composées de dix ingénieurs et d’une centaine d’ouvriers travaillant à plus de 30 mètres sous terre, avaient considérablement avancé dans les travaux ces derniers jours.

Malgré quelques objections des écologistes, la municipalité a déclaré qu’il s’agissait d’une étape essentielle pour l’avenir de Jérusalem.

i24News . COPYRIGHTS.

Partager :