Partager :

Les deux premiers bateaux d’interception à attaque rapide (FAIC) Shaldag Mk. V de la marine philippine ont été officiellement lancés en Israël en vue de leur inspection avant livraison.

La livraison des bateaux est prévue pour septembre prochain et chacun d’eux a un déplacement d’environ 95 tonnes, une vitesse maximale de 40 nœuds et une autonomie de 1 000 miles nautiques à 12 nœuds.

Avec leurs 32,65 mètres, les navires Mk. V sont les plus grands de la classe Shaldag, que les chantiers navals israéliens décrivent comme  » un leader éprouvé au combat et reconnu dans la protection des eaux littorales et de la zone économique exclusive « .

Une fois mis en service, le premier navire sera baptisé BRP Lolinato To-ong, en l’honneur du lieutenant de marine décoré à titre posthume de la Medal of Valor après avoir été tué au combat en 2000 lors de la campagne contre le Front islamique de libération Moro.

« Israël a ouvert la voie au projet d’acquisition des FAIC, qui comprend un transfert complet de technologie, une première du genre dans notre coopération en matière de défense », a déclaré M. Torres dans son discours lors de la cérémonie.

Selon lui, le projet permettra à la marine de « faire un bond en avant dans le renforcement de notre capacité de défense du littoral dans les domaines de la guerre, du soutien et des connaissances techniques ».

En début de semaine, M. Lorenzana a signé avec M. Ka Sam-hyun, vice-président de Korea Shipbuilding and Offshore Engineering, la société mère de Hyundai Heavy Industries, le contrat portant sur six navires de patrouille offshore (OPV) supplémentaires d’une valeur de 30 milliards de pesos.

La date d’achèvement du contrat, à laquelle les navires doivent être livrés, a été fixée à décembre 2028 et en ce qui concerne les armes, le canon principal de 57 mm de l’OPV sera remplacé par une variante de 76 mm. Il y a également un seul poste d’armement secondaire télécommandé pour un canon naval de 30 mm, ainsi que deux lanceurs de leurres multibarils sur les côtés bâbord et tribord, et deux lanceurs de missiles derrière les cheminées de fumée.

Selon le ministère de la défense, ces navires renforceront les capacités de patrouille maritime de la marine philippine.

Source : Globalnation & Israël Valley

 

Partager :