Partager :

Les chiffres de l’inflation en Israël au mois de mai 2022 ont été publiés. On enregistre une hausse de 0.4% des prix à la consommation, ce qui constitue une hausse de 4.1% sur les douze derniers mois.

Les prix augmentent, tout le monde le constate mais cette hausse reste moins importante que dans d’autres pays du monde, notamment les Etats-Unis où l’inflation est de 8.6% sur les douze derniers mois.

L’inflation prend en compte différents produits de consommation et est calculée selon la répartition suivante: 25% indice des prix à la location, 19% des prix des transports et des télécommunications, 15% des prix alimentaires, 9% entretien immobilier, 11% éducation et culture, pour les postes les plus importants.

Le site Israël Hayom a demandé au stratège macroéconomiste, Yonathan Katz, pourquoi Israël s’en sort moins mal que le reste du monde. Il a expliqué que deux facteurs étaient à l’origine de ce phénomène: le premier, les prix qui étaient déjà élevés avant cette vague d’augmentation et le second les prix stables de l’énergie en Israël grâce à l’exploitation des gisements de gaz Tamar et Leviathan. Par ailleurs, Katz souligne aussi que la politique conservatrice de la Banque d’Israël pendant la crise du Corona a contribué à atténuer l’inflation en Israël comparativement à d’autres pays comme les Etats-Unis ou certains pays européens qui ont fait fonctionner la planche à billets.

Quant aux raisons de cette augmentation drastique de l’inflation dans le monde, elle est dûe à la conjonction entre une forte demande au sortir de la crise du Corona et la guerre en Ukraine.

 

Face à ces chiffres, les banques centrales augmentent les taux d’intérêt, c’est le cas en Israël et aux Etats-Unis. En Israël, il se situe à 0.75% et devrait être encore augmenté de 0.25 à 0.5% supplémentaires.

Pour autant, les économistes ne s’attendent pas à une récession en Israël dont l’économie est soutenue par plusieurs leviers de croissance comme la démographie ou les exportations.

LPH COPYRIGHTS.

Partager :