Partager :

Des archéologues israéliens ont mis au jour une ancienne mosquée dans le désert du Néguev datant de plus de 1 200 ans et la structure a été découverte lors de travaux de construction à Rahat, une ville du Néguev à majorité bédouine qui a été établie au début des années 1970.

L’Autorité israélienne des antiquités a déclaré que la mosquée avait été établie pendant la conquête musulmane du Levant au 7e siècle.

La mosquée contient « une pièce carrée et un mur orienté en direction de [La Mecque] », avec une niche en demi-cercle dans ce mur pointant vers le sud, a déclaré l’autorité.

« Ces caractéristiques architecturales uniques montrent que le bâtiment était utilisé comme une mosquée ».

Elle a précisé que la mosquée accueillait probablement quelques dizaines de fidèles à la fois.

À une courte distance de la mosquée, un « luxueux immeuble » a également été découvert, avec des restes de vaisselle et d’objets en verre qui donnent des indices sur la richesse de ses habitants, a indiqué l’autorité.

Il y a trois ans, l’autorité a mis au jour une mosquée à proximité, datant également des 7e et 8e siècles, c’est-à-dire aux débuts de la conquête musulmane de la région.

Elle a déclaré que les deux mosquées sont « parmi les plus anciennes connues dans le monde ».

Les mosquées, les domaines et autres habitations découverts à proximité éclairent « le processus historique qui s’est déroulé dans le nord du Néguev avec l’introduction d’une nouvelle religion – la religion de l’islam, et d’une nouvelle domination et culture dans la région », a déclaré l’autorité.

« Celles-ci ont été progressivement établies, héritant du gouvernement byzantin antérieur et de la religion chrétienne qui ont régné sur la terre pendant des centaines d’années. »

Le projet Madain, une archive en ligne de l’histoire et de l’archéologie abrahamiques, a déclaré que l’âge du site a été déterminé par « des méthodes archéologiques traditionnelles, telles que l’identification des styles de poterie, des pièces de monnaie et des lampes à huile », ce qui signifierait que la construction a eu lieu « vers la fin du 7e et le début du 8e siècle de notre ère, avec une marge de 30 à 40 ans. »

L’autorité a déclaré que les mosquées trouvées à Rahat seraient préservées dans leurs emplacements actuels, que ce soit comme monuments historiques ou comme lieux de culte actifs.

Source : The National News & Israël Valley

Partager :