Partager :

Le sentiment général de chaos à l’aéroport Ben Gourion semble s’aggraver alors que les longues files d’attente à l’extérieur de l’aéroport ne désemplissent pas en raison d’un manque de personnel.

Les scènes de chaos dans le principal aéroport international d’Israël sont devenues la nouvelle norme au cours de ces derniers mois.

Des photos publiées mercredi sur les réseaux sociaux montraient de longues files de voyageurs allant jusqu’à l’extérieur de l’aéroport.

Dans une tentative de réduire la congestion dans le terminal principal (terminal 3), l’Autorité aéroportuaire d’Israël a détourné certains vols internationaux vers le terminal 1, ce qui n’a fait que créer davantage de désordre à mesure que la congestion s’étendait, selon un rapport de Channel 12.

L’autorité aéroportuaire a indiqué que la situation ne devrait pas changer avant l’année prochaine, les voyageurs étant invités à arriver quatre heures avant leur vol au lieu de deux à trois heures comme il est généralement recommandé.

Selon Ofer Lapler, porte-parole de l’Autorité des aéroports d’Israël, il y a eu une augmentation de 340 % du nombre de passagers et de vols à l’aéroport Ben Gourion depuis le mois de mars.

La situation inhabituelle est le résultat d’une augmentation des vols internationaux combinée à une pénurie de travailleurs, car de nombreux employés de l’aéroport ne sont toujours pas retournés au travail après la pandémie.

La situation en Europe n’est guère plus réjouissante : des appels à la grève sont prévus chez Ryanair et easyJet pour les prochains week-ends pour de meilleures conditions de travail et une hausse des salaires.

Les aéroports européens manquent également cruellement de personnel, provoquant annulations et attentes, a rapporté le quotidien Le Monde.

  • i24News.
Partager :