Partager :

Naftali Bennett et son homologue italien Mario Draghi se sont rencontrés à Jérusalem. Les deux hommes se sont d’abord entretenus en tête-à-tête du renforcement des relations entre Israël et l’Italie et des conséquences de la guerre en Ukraine notamment sur le plan alimentaire ainsi que des moyens pour les surmonter.

La ministre de l’énergie, Karine Elharrar, les a ensuite rejoints puisque le sujet du gaz israélien a occupé une place de choix dans les discussions entre les deux chefs de gouvernement.

 

Naftali Bennett a comparé sa position à celle de Draghi:  »Nous avons un grand mérite, celui de conduire nos deux nations anciennes-nouvelles vers de nouveaux résultats: nous sommes, tous les deux, arrivés au pouvoir par des voies inhabituelles, et nous dirigeons des gouvernements particuliers qui n’avaient jamais existé auparavant, ni en Israël, ni en Italie. Nous avons tous les deux contribué au retour de la stabilité économique et nous sommes tous les deux déterminés à agir avec initiative et pragmatisme, pour le bien, la prospérité et la sécurité de nos peuples ».

 

L’un des principaux sujets évoqués par Bennett et Draghi est celui de l’exportation de gaz israélien vers l’Europe qui connait une crise de fourniture énergétique. Les deux hommes ont donc échangé sur les moyens de transporter du gaz naturel des côtes israéliennes vers l’Europe.

Bennett a fait allusion au conflit qui oppose Israël au Liban au sujet de la propriété des gisements maritimes de gaz:  »J’attends le jour où le Liban décidera aussi de profiter des réserves de gaz naturelles dont il dispose dans ses eaux territoriales. Il est dommage que les dirigeants libanais préfèrent la querelle ». Les deux chefs de gouvernement ont prévu d’organiser un sommet gouvernemental en Israël.

lphinfo.com

 

Partager :