Partager :

Le gouvernement israélien a donné son accord pour la participation d’Israël à un fonds culturel et médiatique européen.

Il s’agit du projet Creative Europe, de promotion de la culture porté par l’Union européenne dans le cadre duquel le fonds encourage des coopéraions entre les Etats membres et subventionne les projets dans les différentes branches culturelles, à hauteur de millions d’euros.

Le gouvernement Bennett-Lapid a donné son aval en demandant au ministre de la Culture, Hili Tropper, de trouver un système de subventions afin de proposer une alternative aux habitants des territoires exclus de l’accord avec l’UE.

Le président du conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, s’est insurgé contre cette décision gouvernementale: « J’exige du gouvernement israélien qu’il annule cette décision et qu’il annonce qu’il ne signera aucun accord qui humilie l’Etat d’Israël, qui s’ingère dans sa souveraineté et qui discrimine des créateurs culturels et cinématographiques (…), comme si nous n’étions pas convaincus de notre propre souveraineté. Le fait que les gouvernements précédents aient aussi signé des accords semblables n’est ni une excuse ni une réponse. Il est temps d’arrêter de se servir de prétextes qui n’ont aucun rapport, ce gouvernement est responsable de ses actes et chaque personne de bonne foi partage l’idée qu’il est interdit de signer des accords discriminatoires qui humilie l’Etat d’Israël ».

Extraits LPH.

Partager :