Partager :

TV CULTURE. Depuis quatre ans maintenant, « Mariés au premier regard » en Israël domine le discours public et les classements d’audience, mais derrière ce grand succès se cachent de nombreuses personnes qui se sentent dépassées par la production. Manipulations, menaces, mensonges, renversement de l’ordre des événements au profit de la conception d’une histoire fausse et d’un accompagnement sous forme de thérapie, tout cela est maintenant mis en lumière alors que les participants doivent encore faire face aux conséquences de la participation à la réalité.

L’enquête qui sera publiée dans le prochain magazine Shishvat montre que les participants de toutes les saisons se plaignent de montages tendance et déformés, de menaces et de manipulations, et même de la transmission de photographies à leur insu.

« Il y avait des photos qu’ils ont prises sans que nous sachions qu’ils filmaient. Je me souviens qu’il y a eu un appel téléphonique avec son père et il est sorti pour avoir de l’intimité, mais ils ont continué à le filmer depuis la fenêtre. Nous ne pensions pas que ce serait diffusé bien sûr , mais le micro est resté allumé et tout a été enregistré et diffusé. Même si le micro est resté ouvert et ils ont juste continué à photographier la maison de l’extérieur. Cela m’a semblé très inapproprié. »

« J’ai contacté les thérapeutes, je leur ai fait confiance et j’ai cru qu’ils voulaient notre bien », a déclaré un autre participant. « J’ai été surpris de constater que lors de leurs interprétations face à la caméra, ils s’exprimaient publiquement mais dès que les caméras se sont éteintes, ils ont coupé tout contact avec nous. »

Une autre participante raconte qu’on lui a demandé de créer une fausse situation auprès de son public, comme si elle était toujours en couple avec le marié de l’émission, même si en réalité elle était déjà en couple avec une autre personne depuis la fin de l’émission. « On m’a demandé à plusieurs reprises de télécharger des photos sur Instagram. Ils m’ont dit  » qu’est-ce que ça vous fait, de publier « , j’ai répondu » pourquoi devrais-je diffuser de telles photos ? Pourquoi devrais-je mentir au public? J’ai dit que je ne téléchargeais même pas un de nos photos parce que j’ai un partenaire et que je le respecte et même si ce n’est pas le cas et que « j’avais un partenaire que je n’évoquerais pas. Je ne suis pas une personne qui vendra des gens pour quelque chose qui n’existe pas. »

🟦 🟦

Le producteur de l’émission « Mariés au premier regard » a déclaré: « Produire un mariage à première vue est basé sur un format télévisé réussi diffusé dans un certain nombre de pays à travers le monde. La télévision impliquée, après avoir subi un processus de sélection rigoureux par une équipe de psychologues externes et indépendants qui examiner, entre autres, leur capacité à faire face à l’exposition. Pour des raisons de confidentialité individuelle, nous ne serons pas en mesure de traiter les allégations en détail.

Nous préciserons que les participants au programme peuvent prendre leur retraite à tout moment avant l’âge de 42 ans s’ils le souhaitent, et pour en témoigner le dernier couple, qui a choisi de terminer le processus cette semaine après seulement 16 jours. »

Quant aux experts du programme – Dr Yael Doron, Danny Friedlander et Dr Maayan Boiman de Method, on soulignera que la loyauté et l’engagement des trois, tout au long de la saison, sont d’abord et avant tout envers les participants, depuis le début du processus jusqu’au bout. Entre autres, la première clause de leur contrat avec la production de l’émission stipule : « Les experts travailleront à jumeler les participants selon le meilleur jugement personnel et professionnel. Ce faisant, les experts s’engagent à agir de bonne foi, correctement , moralement et éthiquement. »

Le droit à l’existence du programme repose sur la création d’un lien réel entre le couple. Toute tentative de prétendre que les ajustements conjugaux infructueux sont faits intentionnellement et à des fins de notation est contre la réalité. En fait, les données d’évaluation montrent même que les couples dépareillés produisent moins d’évaluations. La production du programme fait de son mieux pour faire sortir des couples convenables chaque saison, ainsi que les participants eux-mêmes. Comme dans la réalité, la vie est complexe et cette complexité se reflète à l’écran.

🟦 🟦

Keshet a rapporté: « Mariés au premier regard » traite d’un monde de contenu extrêmement sensible de trouver l’amour et l’intimité. Ainsi, la production est accompagnée par un comité d’éthique professionnelle dès les phases de projection, en passant par l’accompagnement des participants lors du tournage mais aussi pendant et après les diffusions. De plus, les participants au programme ont droit à des conseils professionnels complets de la part de travailleurs sociaux et de psychologues externes selon les besoins. Nous sommes attentifs aux participants passés et présents du programme, qui ont courageusement choisi de révéler leur vie à l’écran, et continueront de le faire dans les saisons à venir. »



Read more https://rakbeisrael.buzz/maries-au-premier-regard-en-israel-fait-scandale-on-ma-oblige-a-dire-que-jetais-mariee/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=maries-au-premier-regard-en-israel-fait-scandale-on-ma-oblige-a-dire-que-jetais-mariee&_ga=2.93197332.827000901.1654405821-1275160659.1636348562

Partager :