Partager :

Plusieurs milliers de personnes vont défiler ce jeudi lors de la Gay Pride (Marche des fiertés) de Jérusalem, sous haute surveillance policière en raison de menaces venant d’extrémistes.

L’événement va rassembler entre 5.000 et 8.000 participants.

Les manifestants, brandissant des drapeaux arc-en-ciel, des pancartes et des ballons, seront étroitement encadrés par 3.000 policiers.

Ces derniers vont prendre place sur les toits de bâtiments le long de la marche. Ils ont aussi interdit aux habitants des immeubles bordant la rue qu’elle empruntait de sortir de chez eux. Un hélicoptère va tourner au-dessus du centre-ville de la Ville sainte.

Des groupes ont appelé à une contre-manifestation et plusieurs personnes ont été arrêtées avant le début de la marche, soupçonnées d’avoir menacé son bon déroulement.

Jérusalem organise sa célébration annuelle des droits LGBTQ+ depuis 2002, qui s’accompagne souvent de protestation de la population ultra-orthodoxe et d’extrémistes.

Partager :