Partager :

L’Agence spatiale israélienne, au sein du ministère de l’Innovation, de la Science et de la Technologie, a présenté à la ministre, Orit Farkash-Hacohen, le plan stratégique visant à faire progresser l’industrie spatiale civile en Israël. Le plan, de manière détaillée, définit la vision, les objectifs et les cibles ainsi que les activités nécessaires pour les atteindre.

Le plan détermine que l’industrie spatiale peut constituer un multiplicateur de force et un levier pour une croissance économique significative, pour renforcer les composantes de la science et de la technologie, et aussi pour améliorer le statut international d’Israël. Le plan contient des objectifs mesurables pour le développement de l’industrie spatiale israélienne ainsi qu’une longue liste d’actions, dont l’ampleur budgétaire pour les cinq prochaines années est estimée à environ 600 millions de NIS.

L’objectif du plan est de renforcer la force et l’indépendance de l’État d’Israël en le positionnant comme l’un des leaders mondiaux de l’industrie spatiale, comme levier de croissance économique dans le cadre de l’industrie israélienne de haute technologie, de donner une impulsion à la science et à la technologie et de renforcer le statut international d’Israël. Pour atteindre ce but, le plan définit quatre objectifs principaux : (1) renforcer et développer l’industrie spatiale civile en Israël, en tant que moteur de croissance durable ; (2) renforcer et soutenir la recherche scientifique dans l’espace ; (3) faire progresser et développer le capital humain nécessaire pour renforcer et développer l’industrie spatiale ; (4) améliorer le statut international d’Israël dans le domaine de l’espace.

Pour permettre l’avancement du plan, des objectifs mesurables seront fixés pour développer l’industrie spatiale israélienne. Parmi les objectifs pour la prochaine décennie, citons…

  • Doubler le nombre d’entreprises spatiales (de 60, à l’heure actuelle, à au moins 120)
  • quadrupler le nombre de personnes employées dans l’industrie spatiale (de 2 500 à 10 000)
  • quadrupler l’ampleur du chiffre d’affaires annuel réalisé par l’industrie spatiale, de 1 à 4 milliards de dollars
  • Augmenter le nombre de chercheurs spatiaux dans le monde universitaire, de 120 à 160 (soit une augmentation de 33 %).
  • Augmenter le nombre de diplômés de l’enseignement secondaire ayant travaillé dans l’industrie spatiale, de 200 à 4 000.
  • l’établissement de partenariats internationaux dans l’industrie spatiale et l’augmentation de la présence israélienne dans les principales organisations multi et internationales.

Parmi les activités qui seront incluses dans le plan :

La mise en place d’un centre national de données spatiales, qui permettra d’intégrer l’utilisation des produits de l’espace dans les activités du gouvernement et d’autres entités, tout en soutenant l’industrie et la recherche spatiales.

L’expansion du programme TEVEL (« tevel » signifie univers en hébreu et est également l’acronyme de « Students Build Satellites »), et sa transformation en un programme international lié aux FDI et au monde universitaire – un outil essentiel pour inciter les lycéens à s’engager dans des professions technologiques en général, et pour leur donner un sentiment de capacité concernant l’industrie spatiale en particulier.

Le satellite SHALOM – un satellite commercial et scientifique – un projet conjoint entre l’Agence spatiale israélienne et l’Agence spatiale italienne, dont les principales tâches sont : la surveillance de l’environnement, l’atmosphère, la terre et les océans, et l’agriculture de précision. Ses résultats permettront le développement de diverses applications par des entités commerciales, l’approfondissement de la recherche dans le domaine de la télédétection et des développements technologiques supplémentaires.

Faciliter l’accès à l’espace pour les entrepreneurs israéliens, grâce au lancement annuel d’un satellite israélien en LEO, dans le but de démontrer et de prouver les capacités technologiques.

Hilla Haddad-Chmelnik, directrice générale du ministère de l’innovation, des sciences et de la technologie, a déclaré : « Nous nous trouvons à un moment critique, où l’espace passe du domaine des gouvernements à celui du marché privé, ce qui représente une énorme opportunité pour l’État d’Israël. L’investissement stratégique dans l’industrie spatiale est essentiel pour la force civile de l’État d’Israël, tant sur le plan économique que sur le plan international. Il s’agit d’un marché en pleine croissance, et l’État d’Israël a la capacité de s’emparer de 1 % de la part du marché mondial – ce qui entraînera des profits considérables pour les entreprises israéliennes engagées dans l’industrie, et pour l’État d’Israël dans son ensemble. Dans le plan stratégique, nous avons choisi de nous concentrer sur quatre aspects : le renforcement significatif de l’industrie spatiale civile ; les aspects étatiques de l’industrie spatiale, le renforcement de la recherche spatiale ; et les domaines de l’éducation et de la communauté, qui susciteront un plus grand intérêt des étudiants pour le monde de la science et de la technologie en général ».

Source : SatNews & Israël Valley

Partager :