Partager :

ISRAELVALLEY SPECIAL. Le dossier Hadjadj n’a pas encore fait la « Une » des médias en Israël. Mais cela va finalement se produire car, comme pour l’affaire Halimi, les médias israéliens sont pour l’instant submergés par les dossiers de crises politique et sécuritaire. Ce qui s’est passé à la Duchère n’est pas encore assez brulant et étayé par des arguments irréfutables.

Le 17 mai au soir, le corps de René Hadjadj avait été découvert sans vie, à l’aplomb de son immeuble de Lyon. Son voisin de 51 ans, Rachid Kheniche (Algérien)? qu’il fréquentait régulièrement, est soupçonné d’avoir poussé le vieil homme depuis le 17e étage après une dispute. Celui-ci a été mis en examen et placé en détention provisoire. Le Progrès : « Rachid Kheniche, suspecté d’avoir tué son voisin René Hadjadj, jeté du 17e étage de son immeuble à La Duchère, était très présent sur les réseaux sociaux. Particulièrement à travers l’un de ses comptes Twitter créé en mars 2022, qui comptabilise 4 608 tweets. L’homme suit 522 comptes pour seulement 65 abonnés. Il se présente curieusement au féminin, « née en France de parents d’origine algérienne, nourrie au socialo communisme dans les écoles de la République ».

Le tueur avait bien tenu des propos déplacés, pouvant être considérés comme des propos antisémites, à l’égard d’autres personnes. Selon CNews : « Et ce, notamment sur les réseaux sociaux. En novembre 2020, ce dernier avait par exemple «rappelé [ses] origines» à Gilles-William Goldnadel, avocat et chroniqueur sur CNEWS, «à la manière des islamistes» comme l’a souligné ce dernier sur son compte Twitter mercredi 25 mai ».  Rachid Kheniche, est très marqué par sa haine des juifs. Selon Le Progrès : « Rachid Kheniche multipliait sur Internet les publications obscures, s’en prenant régulièrement aux juifs ».

Selon Le Point : « De nouveaux éléments sont apparus dans une enquête journalistique du Progrès de Lyon ce 27 mai faisant état de l’activisme sur les réseaux sociaux de Rachid Kheniche, mis en examen pour homicide volontaire, dans lesquels il s’en prenait régulièrement aux juifs, indique le quotidien local. « À la suite d’éléments recueillis sur les réseaux sociaux et qui viennent d’être portés à la connaissance du parquet, ce dernier a décidé d’élargir la saisine des juges d’instruction à la circonstance aggravante d’acte commis à raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », a précisé Nicolas Jacquet, le procureur de Lyon le 27 mai ».

Le Point : « Rachid Kheniche a été interpellé, déféré, mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention. L’ancien autoentrepreneur en nettoyage sans activité ces dernières années n’a pas pu donner une explication à son geste fatal. Il est décrit comme « cintré » (fou, NDLR) par les enquêteurs, mais à ce stade il est incarcéré en maison d’arrêt et non dans le service psychiatrique d’un établissement de santé, comme le relayaient plusieurs messages sur les réseaux sociaux ces derniers jours, voulant faire croire à une « complaisance » de la justice avec les « assassins ».

Marre de devoir acheter des lames de rasoir toutes les deux semaines ?

Selon i24News : « L’enquête sur la mort le 17 mai en France de René Hadjadj, poussé dans le vide par son voisin, a été élargie vendredi afin de déterminer si les faits relèvent d’un caractère antisémite, a annoncé vendredi la justice française.Le Progrès : « A la suite d’éléments recueillis sur les réseaux sociaux et qui viennent d’être portés à la connaissance du parquet, ce dernier a décidé d’élargir la saisine des juges d’instruction à la circonstance aggravante d’acte commis en raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », a précisé le procureur de la ville de Lyon, Nicolas Jacquet.

LE PLUS. Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) avait déjà annoncé dimanche dans un communiqué son intention de se constituer partie civile dans cette affaire. « Le BNVCA ne peut se résoudre dans un contexte de hausse de l’antisémitisme qu’un acte d’une telle barbarie ne soit pas étudié avec l’attention requise, notamment celle du contexte dans lequel évoluait le voisin », a écrit l’association. Elle a rappelé la « similarité » de cette affaire avec celle de Sarah Halimi, sexagénaire juive tuée et défenestrée en 2017 à Paris. Son meurtrier avait été considéré comme irresponsable pénalement ».

LE PLUS. TRIBUNE JUIVE (Extraits).

« Il s’appelle Rachid. Rachid Kheniche. Nul Point Presse n’aura été nécessaire pour que nous découvrions , seuls, son identité, sa petite entreprise, la terreur qu’il faisait régner dans le quartier, les menaces qui n’épargnèrent personne, le fait qu’il était défavorablement connu des Services de Police, et, à l’appui de “tout cela”, ses tweets ( plus de 4000 sur 2 comptes Twitter) et autres Posts Facebook témoignant d’un esprit pour le moins dérangé et flirtant clairement avec l’antisémitisme le plus glauque.

Il s’appelle Rachid. Son dernier tweet date du jour où il a défenestré René Hadjadj. Avoir balancé d’un 17ème étage le pauvre corps de René Hadjadj, 90 ans, Ça n’est pas rien.

Ça n’est pas rien? Pourtant, ce sont quelques Juifs qui ont bataillé, seuls, pour “sortir” l’affaire de la Rubrique “Faits divers” où Le Progrès l’avait insérée.

Ça n’est pas rien? Pourtant, nul media national a décidé d’en parler en France et Israël, inquiet, n’en revient pas: Seules des Radios communautaires, i24News ou Elisabeth Lévy soulèvent le problème: seuls des Juifs, vous dis-je. Ça n’est pas rien? Pourtant C’est à s’arracher les cheveux: Ce sont les quelques Juifs de La Duchère qui demandent qu’on se taise: ils ont peur. Craignent les représailles.

Ça n’est pas rien? Pourtant une famille déchirée et terrorisée demande qu’on lui fiche la paix. Qu’on l’oublie.

Ça n’est pas rien? Pourtant le CRIF a demandé de “ne pas tirer de conclusions hâtives”. Le CRIF, cet ami au service du Palais, quel qu’en soit l’occupant. Le CRIF, occupé à gérer ses petites affaires.

Ça n’est pas rien? Pourtant le mobile antisémite a été “envisagé et aussitôt écarté”. En 2 temps 3 mouvements.

A Lyon? Nombreux ignorent encore tout de ce qui s’est passé il y a 9 jours déjà à La Duchère , Territoire perdu.

L’Agence juive ne désemplit pas depuis Sarah Halimi. Ça n’est pas “la peur” qui fera partir les Juifs de France, mais plutôt quelque chose de l’ordre du dégoût.

Quelle honte.

Sarah Cattan avec Le Collectif des Vigilants

Partager :