Partager :

Il y a trois semaines, un horrible attentat avait lieu à Elad. Deux terroristes ont attaqué des promeneurs dans un parc de la ville, à coups de hache. Trois personnes ont été assassinées: Yonathan Havakouk, Boaz Gol et Oren Ben Yiftah.

Shay Ben Shlomo avait été gravement blessé et sa vie était en danger pendant plusieurs heures après l’attentat. Il était arrivé à l’hôpital en urgence absolue et avait été opéré.

Depuis, il lui manque un grand morceau de crane et il est en attente d’une greffe qui lui permettra de retrouver un crane presque normal et surtout qui fera cesser les douleurs importantes qu’il ressent en raison de la pression extrême exercée sur son cerveau.

Cette greffe doit être réalisé à partir de greffons personnalisés imprimés grâce à une technologie en 3D.

Afin de limiter les souffrances de Shay d’ici là et de lui permettre d’entamer sa convalescence, une équipe de l’hôpital Beilinson à Petah Tikva, sous la direction du Pr neurochirurgien Sagi Harnof, en collaboration avec la société Synergy3DMed, a mis au point une sorte de casque sur mesure. Il sera posé à la place de la partie manquante du crane et répartira la pression sur la zone endommagée du cerveau.

Pour créer cet outil, la société Synergy3DMed utilise les scanners du patient pour qu’il lui soit parfaitement adapté. Il est conçu à partir de matériaux biocompatibles avec une impression en 3 dimensions.

Grâce à ce casque, Shay Ben Shlomo va quitter l’hôpital dans quelques jours afin de rejoindre un établissement de rééducation et pourra profiter d’une meilleure qualité de vie.

LPH.

 

Partager :